Sa première sortie en club libertin

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blonde

Sa première sortie en club libertinElle est ma soumise depuis quelques mois … attention, nous ne pratiquons pas le SM. Non, seulement, elle est obéissante et fait souvent tout ce que je lui demande. Elle a 22 ans, très mince, de tout petits seins en cône et une chute de rein à faire bander un mort ! Elle est cambrée, c’est extraordinaire ! et elle en joue, bien sur.Je l’ai faite épilée totalement, bien entendu et, avec son petit air ingénu et innocent, c’est une exhibitionniste avérée.Ce samedi soir, je l’ai donc prévenue : nous allons en club libertin et j’ai bien l’intention de l’exhiber.Dessous, je lui ai fait mettre un petit soutif blanc pigeonnant et un string transparent, blanc également. Dessus, un tshirt léger et une jupe courte, très évasée. Des chaussures à hauts talons, à bride, très légère. Nous avons pris d’autres tenues afin de pouvoir en changer plusieurs fois au cours de la soirée.Bien qu’arrivés peu après l’ouverture, il y a déjà du monde dans ce club réputé et bien fréquenté. Le prix d’accès y est élevé et c’est réservé uniquement aux couples.Après avoir commandé nos consommations, nous nous installons au bord de la piste de danse, dans deux petits fauteuils club. J’aime ces sièges qui permettent de voir sous les jupes des dames assises !Salomé – c’est son prénom – est déjà sur la piste et virevolte, n’hésitant à montrer son string quand sa jupe se lève … Je la laisse faire tout en observant l’ensemble des danseurs et danseuses. Il y a vraiment de jolis couples et je la rejoins pour me fondre avec elle dans le groupe …Vient le temps des slows et j’enlace Salomé en l’embrassant fougueusement. Sur ce rythme lent, mes mains parcourent son corps et je sens ses petits seins durs dont je titille les pointes. Un tout jeune couple, à côté de nous nous frotte depuis quelques instants. Je regarde le garçon et lui fait un sourire. Je le vois qui chuchotte à l’oreille de sa jolie compagne et celle-ci se retourne vers Salomé. Ils se collent à nous et la jeune femme passe une main sous la jupe de ma petite soumise. Je lui susurre à l’oreille : “laisse-toi faire, c’est une main féminine. Dis-moi ce qu’elle te fait et ce que tu ressens”. Elle me regarde, les yeux troublés et murmure : “elle a écarté mon string et me caresse le clito … elle cherche à enfoncer un doigt dans mon vagin … ça canlı bahis y est (Salomé est haletante), elle est en moi. Je suis trempée !. C’est bon, lui dis-je ? Oui, me répond-elle dans un souffle.Je retourne Salomé, son dos contre ma poitrine et la présente de face au couple. Aussitôt, la jeune femme se colle à elle et l’embrasse à pleine bouche. Je passe ma main par derrière entre ses cuisses et je sens une main qui s’active. Je retire la mienne : la jeune femme est en train de doigter Salomé. Celle-ci gémit et je lui caresse les seins et ceux de la jeune femme dont le compagnon à la main dans le string.Maintenant les deux jeunes femmes gémissent et se régalent en même temps …Après cet épisode de slows, nous retournons sur nos fauteuils et Salomé me dit que son string est trempé. Très bien, lui dis-je, maintenant tu vas t’exhiber. Tu vas à la barre et tu te déshabilles en dansant. Cependant, je t’interdit de retirer ton string. Ce sera la dernière pièce que tu garderas sur toi.Ainsi que je l’ai dit, elle va à la barre et lascivement, elle dans tout en se déshabillant lentement. Beaucoup la regardent …Une fois en string, elle danse ainsi un bon moment puis me rejoint.Nous partons alors au vestiaire et je lui fait quitter tous ses sous-vêtements. elle enfile, sur mon ordre, une robe noire, très courte, qui n’est en fait qu’une chasuble dont les deux côtés sont réunis uniquement à la ceinture. Ainsi, on voit ses seins sans faire d’effort et, à chaque pas, ses cuisses se découvrent, montrant visiblement qu’elle ne porte pas de culotte.Nous allons directement à une table haute, placée près de la piste où, assise sur un tabouret les jambes légèrement écartée, elle montre son sexe impudiquement.Je passe ma main le long de ses cuisses, je caresse son clito, je lui fait écarter plus les jambes … elle me regarde dans les yeux d’un regard de braise. Je sais que son plaisir est immense : le plaisir de se montrer !elle va à nouveau danser, seule : je me régale de la voir de loinEnfin, plus tard, nous décidons d’aller dans la partie “humide” du club.Nous passons un moment au jacuzzi où je profite de lui donner toutes les directives pour la suite de la soirée.Puis, je l’emmène dans un salon assez éclairé au centre duquel il y a une banquette ronde autour de laquelle on peut circuler librement.Entièrement bahis siteleri nue, elle se met sur la banquette et danse lascivement quelques instant, le temps qu’approchent plusieurs couples. Alors, elle se met à quatre pattes, les jambes bien écartées et le dos le plus cambré possible. Dans cette position, elle est plus nue que nue, plus offerte aussi … elle je lui intime l’ordre de se caresser. Je demande à l’assistance de ne pas la toucher. Elle se caresse le clito et, m’approchant, je lui enfonce deux doigts dans le vagin. doucement, dans un lent va et vient, je caresse son point “G”, hyper sensible chez elle. Elle se cambre encore plus sous le plaisir et présente à l’assistance ses petites fesses écartées sur sa fente largement ouverte. Elle geint et du liquide blanchâtre comment à sortir le long de mes doigts. Autour de nous, ce ne sont que gémissement et caresses furtives. Tous les couples s’en donnent à coeur-joie !Salomé, dans un long cri rauque, joui et coule incroyablement. Sa cyprine, blanc sirop de jouissance, forme une petite mare sur la banquette ! Une femme dans l’assistance, a aussi un orgasme violent.Salomé s’est affaissée sur le côté et son bas-ventre a encore des spasmes réguliers …Je la prends dans mes bras et m’éloigne vers le bar où drapés dans nos serviettes nous prenons un rafraichissement bien mérité.Le petit couple de tout à l’heure nous rejoint et je leur propose de nous isoler, tous les quatre dans un salon afin de s’amuser. Cependant, je leur impose le salon qui possède une grande bais vitrée sur le couloir et qui permet aux voyeurs de se régaler du spectacle de ce qui se passe à l’intérieur. Ils sont d’accord.Aussitôt dit, aussitôt fait. Et nous voilà tous les quatre sur l’immense couche de ce salon. Nous laissons faire les filles qui se régalent entr’elles à qui mieux mieux !Elles sont déjà en soixante-neuf à se lécher mutuellement la foufoune.Quand elle sont bien excitées, nous les relevons et je suggère à notre partenaire de prendre Salomé en levrette tandis que je prends sa compagne allongée sur le dos au bords du lit de façon à ce que je reste debout et que Salomé puisse lui lécher la chatte en même temps que je la pénètre.Nous tenons cette position un moment puis en adoptons une autre, puis une autre puis …Après que les filles aient bien joui, nous sortons bahis şirketleri de ce salon et partons chacun de notre côté.Je m’installe dans un salon ouvert et éclairé faiblement, assis, affalé, plutôt, sur un petit fauteuil à dossier très incliné sans accoudoir. En me tournant le dos, Salomé vient s’empaler sur ma verge toujours en érection et s’offre ainsi, appuyée sur moi très en arrière, jambes écartées et sexe rempli, au regard de tous. En passant, les uns ou les autres, lui caresse les seins, aventurent un doigt sur le clito. Deux ou trois couples s’arrêtent et se caressent devant nous, deux d’entr’eux, investissent le lit et comment un ballet à quatre bien agréable à regarder. Salomé est de plus en plus touchée, tripotée, pour son plus grand plaisir. Tout à coup, après avoir reçu mon accord, bien entendu, deux hommes la prennent sous les bras et sous les cuisses et commencent à la monter et la descendre sur ma verge. Elle rejette la tête en arrière et se met à feuler comme un fauve, au comble de l’excitation !Les deux hommes augmentent l’amplitude de leur va et vient et ma verge sort et rentre dans le vagin de Salomé à chaque fois. Elle se met à hurler et je sens les contractions de son vagin : son orgasme est phénoménal !Ils la laisse s’affaler sur moi …Elle reprend peu à peu ses esprits mais il lui faut du temps …Un bon moment plus tard, elle se dégage de ma verge et, s’agenouillant entre mes jambes, telle que je lui ai demandé, elle commence une fellation dont elle a le secret. D’une lenteur excessive, elle me suce, m’absorbe, m’avale, m’aspire et cela dure, dure … les spectateurs, à qui j’ai demandé de ne pas la toucher, se délecte du spectacle …Enfin, je sens le plaisir monter en moi. je me retiens le plus possible en gémissant. Salomé comprend que le moment de l’explosion n’est pas loin et ralenti encore son mouvement mais la chaleur de sa bouche et la pression de sa langue et de ses joues est elle que mon orgasme éclate et qu’en jets puissants, mon sperme se répand dans sa bouche …Elle m’aspire longuement, doucement puis, la bouche pleine de sperme, elle vient la coller à la mienne et nous jouissons d’un baiser brulant où, nos langues chargées de ma semence, jouent un ballet frénétique dans nos bouches qui ne forment plus qu’une seule cavité à plaisir …Nous restons un long moment, elle allongée sur moi dans ce petit fauteuil … puis, après un dernier verre et une bonne douche, nous rentrons à la maison.Salomé est hallucinée et en redemande …”quand y retournons-nous ?” me demande-t-elle !

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *