Nina au sexshop

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Nina au sexshopNina c’est ma compagne. Celle qui un jour a acceptĂ© de passer du stade de soumise occasionnelle Ă  celui plus particulier de chienne Ă  plein temps. Nous avions des amis communs, des plaisirs partagĂ©s, … Depuis je fais Ă©voluer Nina par les diffĂ©rentes Ă©tapes de la domination. Que les choses soient claires, nous n’aimons pas la v******e. Nous prĂ©fĂ©rons la douce soumission et l’obĂ©issance inconditionnelle mĂŞme si parfois une petite fessĂ©e aide Ă  replacer le MaĂ®tre Ă  sa juste place. Je me souviens d’une des premières sorties de Nina. Il faisait chaud, et les tenues d’Ă©tĂ© lĂ©gères et colorĂ©es paraient la plupart des femmes ce jour-lĂ . J’avais envie de montrer Nina. Quel endroit plus discret et excitant qu’un sexshop pour la faire dĂ©sirer ? Je choisis une robe blanche, assez dĂ©colletĂ©e. Nina n’est pas grande, mais sa poitrine lourde lui donne des formes très agrĂ©ables Ă  regarder. Je lui imposai donc de mettre la robe, mais en la privant de tout sous-vĂŞtement. Sans soutien-gorge, ses seins prenaient bahis firmaları tout-Ă -coup la libertĂ© de se dĂ©placer et rebondissaient joyeusement Ă  chacun de ses pas. Ses arĂ©oles sombres se devinaient Ă  travers le tissu peu Ă©pais. Sans lui annoncer le but de notre promenade, je l’emmenai dans les coins chauds du centre.Les regards se posaient invariablement sur ses seins, ma prĂ©sence devenant invisible Ă  ses cĂ´tĂ©s. Je la dirigeais par de courtes phrases, tout en observant les passants mâles se jeter Ă  fonds perdus dans son dĂ©colletĂ©.Enfin, le sexshop se profila au bout de la rue. CoincĂ© entre deux peepshows, son entrĂ©e discrète promettait le plaisir dĂ©fendu et sentait bon la perversitĂ© anonyme. Nous entrâmes avec impatience. Le lieu Ă©tait sombre, contrastant avec la lumière du dehors. Quelques clients se rĂ©partissaient les allĂ©es vidĂ©os, et les rayons des accessoires. Je promenai Nina comme on promène son chien près de chacune des personnes prĂ©sentes. En ayant soin, vu l’Ă©troitesse des allĂ©es, de m’assurer kaçak iddaa d’un contact lĂ©ger avec chacun des hommes. ArrivĂ©s au rayon des tenues sexy, je lui demandai de trouver une tenue d’infirmière. PenchĂ©e en faisant ses recherches, je savais que le spectacle commençait vraiment. La vue plongeante sur ses seins eut vite fait d’attirer les clients vers nous, de façon ordonnĂ©e et discrète. Je lui intimai l’ordre de se pencher davantage, sans trop plier les genoux comme je lui avais appris. Je vĂ©rifiai que la robe choisie avait bien la taille voulue : qu’en se baissant ainsi, un peu de sa chatte serait visible.Je ne m’Ă©tais pas trompĂ©. Sans avoir l’air d’y toucher, je mis ma main dans son dos tout en faisant semblant de chercher moi aussi une tenue, et remontai doucement le pan de sa robe. Jusqu’au dessus des fesses. “Ne bouge plus” lui intimai-je. Derrière elle, trois clients ne perdaient une miette de la vue. L’un des trois avait sorti un sexe lĂ©gèrement en Ă©rection et avait entrepris de se masturber.”Ecarte kaçak bahis un peu les jambes” ajoutais-je, ce qui eut pour effet de rapprocher les clients.Voyant que la masturbation Ă©tait tolĂ©rĂ©e, voire encouragĂ©e, les deux autres sortirent leur engin et ne se firent pas prier pour commencer eux aussi Ă  se masturber. Nina mouillait, c’Ă©tait visible. Je pris au hasard la première tenue d’infirmière qu’elle avait sĂ©lectionnĂ©e et lui ordonnai de l’essayer. “DĂ©shabille-toi”.Elle se retourna et fit lentement glisser les bretelles de sa robe sur ses Ă©paules, commençant par montrer ses seins. Ensuite, d’un coup de reins la robe tomba Ă  terre et elle fut nue.Elle n’eut pas l’occasion de mettre sa tenue d’infirmière, l’un des clients prenant l’initiative de lui caresser les seins de sa main libre. En moins d’une minute, elle avait une queue dans chaque main et la troisième dans la bouche. Le gĂ©rant n’en croyait pas ses yeux et entreprit de filmer la scène avec son portable.Je lui savais la langue agile, et en peu de temps, elle du avaler le sperme de la queue qu’elle suçait. Les autres jouirent sur ses seins. Elle remit sa robe, qui laissa des traces sombres lĂ  oĂą le sperme perçait l’Ă©toffe et nous rentrâmes Ă  la maison.

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *