Ma sœur et sa fille (4)

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Ma sœur et sa fille (4)Alain voyait dans les yeux de sa nièce cette espèce d’envie qu’ont les enfants lorsqu’ils veulent un jouet ou une friandise. La friandise que Liliane voulait était ce gros sexes qui était tout raide et qui ne demandait qu’à jouir qu’importe l’endroit, la bouche ou le vagin, ou bien encore l’anus.- Tu veux que je m’occupe de toi maintenant ? Alors tu vas commencer par me masturber et me sucer ensuite et je vais me vider les couilles dans ta bouche, tu vas avoir intérêt à tout avaler. Mais avant, parle-moi de ta mère, je trouve qu’elle a vachement bien accepté la situation et en plus elle en a jouit comme jamais j’avais vu une femme jouir avant. – Ne cherche pas la solution, elle était heureuse, maintenant elle ne sera plus en manque et ce qui m’a surpris, c’est qu’elle te dise je te donne mon corps etc… Il fallait qu’elle ait une terrible envie de faire l’amour avec toi et de mon côté, j’ai très envie qu’elle me lèche la chatte.Tout en parlant Alain sentait son sexe grossir au plus haut point et Liliane voyait dans sa main que le dit sexe changeait de forme, il passait de la mollesse à la dureté. N’y tenant plus, sentant qu’elle commençait elle aussi à mouiller, elle serra encore plus fort, et se pencha d’un coup pour engloutit cette queue dans sa bouche. Alain sentit les dents se refermer sur sa chair ainsi que la main de sa nièce faire quelques allées et venues de haut en bas. Tenant toujours fermement l’engin, elle se retira et dit :- Alain ! Si tu savais depuis combien de temps j’en avais envie ! Lorsque je t’ai vu dans ta salle de bain, tu te souviens, il y a un peu plus d’un an, et bien depuis ce temps je n’avais qu’une envie, c’était de te masturber et te sucer, je voulais te faire la plus merveilleuse fellation de ta vie.Posant ses deux mains sur les joues de Liliane, Alain ne savait plus quoi dire, il avait une pointe de honte à être dans cet état avec sa nièce et dans un autre sens, il en avait envie car il n’oubliait pas qu’il avait plus ou moins fantasmé sur elle comme sur sa sœur. Enfin il sentait sur sa queue la chaleur de la main entourant une bonne partie de son membre et il avait eu des picotements dans le ventre lorsqu’ il sentit les dents et la langue jouer avec son gland. Entre deux léchages, Liliane dit :- Je veux être à toi Alain ! Je veux être ta femme et que tu me fasses tout ce qui te passera par la tête.- Tu sais où tout cela va nous amener ? Si tu veux faire l’amour avec moi, alors il faudra que je te parle ensuite et t’avouer certaines choses.- Mon oncle chéri, je veux dans un premier temps te faire jouir avec ma bouche, je veux que ça dure longtemps. J’avoue que j’ai un peu de mal à l’enfoncer tout au fond, ta belle queue est longue et très grosse, à première vue, je dirais qu’elle doit faire dans les vingt-deux centimètres de long canlı bahis şirketleri et au moins cinq ou six de large, mais qu’elle est belle j’ai envie de la croquer ! Je veux jouir comme tu as fait jouir ma mère.- Tu n’en es pas loin, elle fait bien 22 centimètres et presque six de large. Ouvre ta bouche le plus possible et enfonce-toi doucement le gland, tu vas voir qu’elle va aller loin dans ta gorge et tu ne pourras plus t’en passer.Liliane suivit le conseil de son oncle lorsque son visage toucha le ventre et les quelques poiles qui entouraient cette belle tige, elle posa une main sur chaque fesse et commença la masturbation buccale, elle sentait le gland venir taper le fond de sa gorge, lâchant les fesses, d’une main elle caressa les couilles et de l’autre reprit le branlage à la place de la bouche.- Ma chérie, comme tu es bonne en fellation, mais où as-tu appris, ne serais-tu pas une belle salope ? Je vais jouir chérie, mes couilles sont tellement pleines.Alain sentait la langue de sa nièce tournicoter autour du gland, il voyait sa bouche avec les lèvres grandes ouvertes afin de mieux faire coulisser sa grosse tige vers le fond du gosier. Il se disait que rarement une femme lui avait pompé le dard aussi bien hormis son ex-femme. Son excitation s’amplifiait au fur et à mesure que Liliane accentuait la cadence, elle sortit ce délicieux jouet de sa bouche et lui dit :- Remplis-moi la bouche mon tonton chéri, je veux tout avaler, je veux avoir le goût de ton sperme dans ma bouche et mon gosier, oui mon chéri donne-moi ta semence, je t’aime mon amour depuis tellement de temps, j’en avais tellement envie et depuis si longtemps, jouis mon chéri !Alain prit la tête de sa nièce à deux mains et c’est lui qui donna la cadence, il baisait littéralement la bouche de Liliane qui avait replacé ses deux mains sur le fessier. Elle sentait sa propre mouille couler le long de ses cuisses, puis elle sentit cette belle queue tant désirée, venir encore plus loin dans sa gorge et le premier jet de sperme chaud couler doucement à l’intérieur.- Je jouis ma chérie, vas–y continue à me branler et à aspirer, oui comme ça avec ta main doucement, je sens que ça coule encore dans ma queue.Liliane retira la belle bite de son oncle après plusieurs jets doux et chauds, elle commençait à dégrossir, mais elle continua à la lécher afin de ne pas en perdre la moindre goûte. Par la suite, elle ouvrit la bouche et montra à son oncle l’importante quantité de sperme qu’elle avait reçu, et l’avala.- Mon chéri ! Ta liqueur d’amour est délicieuse, je l’ai aimé et je peux te dire que je vais t’en redemander, j’aime ton sexe, il est magnifique je crois que je passerais des heures à le caresser et à le sucer pour enfin te faire jouir et déguster ton sperme. – Ma grosse queue sera toujours à ta disposition lorsque canlı kaçak iddaa nous serons seuls, tu pourras me la sucer dans tous les sens, tu pourras me faire jouir dans ta bouche autant de fois que tu le voudras. Maintenant que nous ne serons pas dérangés, nous allons aller dans ma chambre, et là, je vais te faire jouir comme jamais tu as joui, je vais te baiser ta petite chatte à tel point que tu me demanderas d’arrêter. Tu veux bien ma petite salope ! Parce que tu es une petite salope qui aime la bite.- Mon tonton chéri, lorsque tu parles comme maintenant, je suis toute excitée, ma chatte est toute trempée à l’intérieur elle attend ton sexe. Que vas-tu me faire mon chéri ? Vu la taille de ta belle et grosse bite, je sens que tu vas me faire monter au septième ciel, je t’offre mon corps et tu vas pouvoir jouer avec toutes les parties de celui-ci. Dis-moi Alain si j’ai envie de ta belle bite et que maman soit présente que feras-tu ?- Je viendrai prendre ta mère dans mes bras, la caresserai, l’embrasserai et lui dirai que tu as envie de sucer une glace à la crème de sperme ou au sirop de corps d’homme, on avisera ensuite. Pour le moment digère ce que tu as avalé et ensuite nous irons dans ma chambre.Une fois dans la chambre, les deux amoureux assoiffés de sexe, s’allongèrent sur le lit. Liliane vint placer sa tête au creux de l’épaule de son oncle et de sa main droite elle prit le membre qui avait déjà repris la position du garde à vous, bien droite, bien raide et déjà prête à s’enfoncer dans la petite chatte de Liliane.Tout à l’heure, tu m’as dit que tu me parlerais avant de faire l’amour, que voulais-tu me dire ? Est-ce grave et important.- Non ! Il faut que tu saches, que mon ex épouse était assez sado-maso, elle aimait que je lui mette des claques assez fortes sur le corps même sur les joues, elle aimait que je lui fasse mal lorsque je la pénétrais aussi bien dans sa chatte que dans son cul, elle aimait que je la sodomise en entrant d’un seul coup sans préparation, alors si des fois il m’arrive de sortir de la douceur en te baisant ma chérie, dis le moi et surtout ne m’en veux pas, je veux te faire l’amour avec amour et avec une douce v******e.- Tu auras qu’à essayer un peu et je te dirai si j’ai aimé et si ça m’a fait jouir encore plus fort. Maintenant mon chéri, enfonce ta grosse queue dans ma chatte et ensuite occupe-toi de mes seins, ils me font mal tellement je suis excitée.Alain regardait la merveilleuse poitrine de sa nièce, de gros seins placés bien hauts, de petits tétons qui avaient durci suite à l’excitation et aux caresses de son oncle, le corps de cette jeune femme de dix-neuf ans était parfait à ses yeux, tout en elle représentait la femme très sportive et qui pouvait envouter n’importe quel homme en la voyant nue ou en maillot de bain. Liliane avait le canlı kaçak bahis même corps que sa mère, il était arrivé quelques fois, qu’on les compare à des sœurs jumelles. Des fesses splendides qui attiraient tous les regards d’hommes et de femmes également. Alain ne trouvait aucun mot assez fort pour décrire la beauté de ce corps tout comme celui de sa sœur ? Dans sa tête pour lui, le principal était qu’il puisse les caresser et en jouir au maximum. Voyant que son oncle ne bougeait pas, elle lui posa une question :- A qui ou à quoi penses-tu mon cher oncle ? Je parierais que tu penses à ma mère !- Pas tout à fait ma chérie, je pensais à ton magnifique corps, à tes formes harmonieuses puis ensuite j’ai pensé à ta mère et à son corps comparativement au tien!- Nous avons pratiquement le même corps et je suis très fier de ressembler à ma mère, sa peau est d’une douceur fabuleuse et je ne te parle pas de sa chatte !- Maintenant, je la connais puisque je me suis enfoncé dans cette douce et merveilleuse chatte et maintenant je vais connaitre la tienne !- Viens en moi maintenant et fais-moi jouir, j’en peux plus d’attendre ma chatte t’appelle et pleure, regarde comme elle est toute humide, viens mon bel amant, viens me faire jouir !La bouche d’Alain chercha le premier téton qui se trouvait le plus près, sa langue joua avec pendant qu’une de ses mains pelotait le sein disponible. Les deux mains de Liliane caressa brièvement les cheveux de son oncle mais elle accentua la pression sa la tête afin que celle-ci vint se placer dessus les lèvres de son vagin, elles étaient brillantes de cyprine, Alain sentait cette douce odeur particulière provenant du fin fond de ce puit d’amour.La tentation était trop forte pour attendre éternellement alors il plongea sa langue dans ce petit trou sans aucune caresse buccale avant. Liliane se trémoussait dans tous les sens, son excitation était au top, elle sentait la jouissance monter rapidement sous se piston-age de la langue.- Chéri ! Je vais jouir, je n’en peux plus, oui ! Vas-y encore plus profond, plus vite avec ta langue, enfonce moi un doigt dans le cul mon amour, oh oui comme cela.Liliane s’arque bouta, seule sa tête et ses talons touchait le matelas, elle jouissait en criant, en traitant son oncle de salop ou de sale baiseur et ensuite, je t’aime mon amour ! Son amoureux continuait et elle jouit de plus en plus fort. Alain releva la tête, regarda sa nièce avec un petit sourire aux lèvres.- Tu as joui ma petite pute au moins trois fois ! Maintenant tu vas me sucer afin de redonner du courage à ta petite chérie !- Tu es modeste en appelant ta grosse et longue queue de « Petite chérie ». Je ne vais pas te la sucer, je veux qu’elle s’enfonce dans mon vagin et ce sera sous mes contractions que mon vagin va te refaire bander, je ne crois pas que tu auras du mal à soutenir cette douce torture, surtout qu’elle est pratiquement au garde à vous sans y toucher. Viens en moi maintenant mon chéri, je t’ai donné mon cœur et mon amour maintenant je te donne ce qu’il y a de plus beau après les deux premiers dons.

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *