Les tribulations d’une assistante

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Shemale

Les tribulations d’une assistantee cherchais du travail et avis envoyĂ© de multiples CV.Un soir, je reçois un courrier d’une grande surface.J’ouvre fĂ©brilement l’enveloppe et suis surprise par la façon dont ce patron Ă©crit mais heureuse d’avoir un entretient.Tu vas venir Ă  mes bureaux car tu cherches un stage. Après mĂ»re rĂ©flexion, je dĂ©cide de te faire passer l’entrevue. Nous verrons bien.Je te fais passer celle-ci une fois que les employĂ©s sont partis.J’ai vu ta photo, tu es belle.La lettre est curieuse.Mais j’ai tant besoin de boulot que le lendemain soir je me prĂ©sente au Bureau de ce patron de grande surface.Je me suis habillĂ©e sexy mais BCBG.Il ouvre la porte et je rentre dans son bureau un peu angoissĂ©e.« Bonjour jeune fille » dit-il d’un ton ferme et autoritaire.C’est un assez bel homme de la cinquantaine mais qui porte sur lui l’autoritĂ©.« J’aime les filles qui savent se faire sexy. Tu es provocante et j’aime les petites coquines. »Je rougis et ne rĂ©ponds pas de plus en plus angoissĂ©e par le ton que prend cette entrevue.« Asseyez-vous ! Maryaline ? C’est ça ? »Timidement je rĂ©ponds un « Oui monsieur » qui le fait sourireEt je m’assoie dans un fauteuil profond qui me fait remonter ma robe bien trop haute.« Vous Ă©tĂ©s vraiment une très belle jeune femme habillĂ© très sexy. DĂ©cidĂ©ment, je sens que je vais profiter de la situation. »Sur ces mots, je suis terrorisĂ©e et prĂŞte Ă  m’enfuir.Je n’ose pas le regarder. Je ne suis pas du genre Ă  me soumettre mais j’ai terriblement envie de cet emploie.D’un ton assez dur, il me dit :« Pourquoi tu te prĂ©sentes Ă  moi. »Je tente de rĂ©pondre mais il me coupe fermement la parole. Je baisse la tĂŞte et ne sais quelle attitude avoir. Je sens son regard sur mes cuisses dĂ©nudĂ©es.J’essaye un sourire un peu timide. Mais c’est la gĂŞne que mes yeux trahissent.Il approche son siège de moi.Je me force Ă  le regarder en rougissant.Il s’assoit devant moi et ne se gĂŞne pas de lorgner mes cuisses et mon dĂ©cotĂ©.« Alors Maryaline, pourquoi je devrais t’embaucher. »Je le regarde fixement. Je me mords la lèvre.Je lui dis :« Parce que j’ai absolument besoin d’un gĂĽvenilir canlı bahis siteleri travail. »« Que sais-tu faire petite »En me disant çà, il s’’approche et pose une main sur mon genoux. Je sursaute et me crispe.« Allons dĂ©tend toi petite »Et il monte sa main au niveau de ma petite jupe. Je repousse timide sa main elle reste fermement sur ma cuisse.« J’ai une bonne expĂ©rience de secrĂ©taire monsieur »Il sourit et me dit :« CĂ  ne suffit pas jeune fille. Il faut ĂŞtre obĂ©issante et te plier Ă  tous mes dĂ©sirs »En disant ses mots sa main remonte sur ma cuisse et passe sa main sur mes fesses en tentant de m’embrasser.Je le repousse.Il recule et d’un ton pĂ©remptoire :« Salope ! Si tu veux bosser va falloir ĂŞtre plus obĂ©issante que çà ! »Je ne sais plus quoi faire et Ă  contre cĹ“ur, je le laisse investiguer.« VoilĂ  qui est mieux ! Mais tu ne portes pas de culottes ! »Et le voilĂ  qui me lèche le minou.Je me mords la lèvre pour ne pas gĂ©mir sous cette caresse mais je craque.« Ta petite chatte est trempĂ©e ! Tu es chaude, humide. C’est un vrai plaisir. »Il me fixe. Je suis très excitĂ© mais paralysĂ©e.D’un coup, il se lève.Me prends les bras pour me dresser d’un coup !Je tiens Ă  peine sur mes jambes.Il me claque contre le bureau.Il se trouve contre mon dos et je sens mon gros dĂ©sir.D’une main il me prend la nuque et me baisse pour me mettre en levrette.Il me caresse la chatte dĂ©jĂ  humide et me fous une grosse claque sur les fesses.Je gĂ©mis.« Monsieur, que faites-vous ? »Il ne rĂ©pond pas et me prenant les cheveux il me redresse d’un coup. Et m’enfile son braquer dans la chatte sans mĂ©nagement.Je crie mais il me tient fermement par les hanches.Il me prend le coup dans ma main et m’étrangle.J’ai peur et en mĂŞme temps, je sens comme une vague d’excitation qui monte en moi.« Mais tu mouille comme une chienne salope ! »Les mots qu’il prononce sont insultant et bizarrement çà me plait.Il se met Ă  me labourer la chatte et je m’entends lui dire :« Oui encore ouiiii »Il me dit Ă  l’oreille :« Que crois-tu jeune salope !? Que tu allais t’en tirer comme çà ? Tu devras me servir gĂĽvenilir illegal bahis siteleri comme je le souhaiterais et oĂą je le souhaiterais OK ? »La jouissance montant en moi je luis rĂ©pondis :« Oui monsieur comme vous voudrez »Alors en me tenant par les cheveux, il me dirigeât vers sa grosse queue.« Suces petite salope »Il m’imprimait le mouvement en me tenant la tĂŞte et enfonçait trop loin sa queue dans ma gorge me faisant tousser.Le souffle coupĂ©, je bredouille :« Baisez-moi, je vous en supplie, baisez-moi… »Il me tire la tĂŞte en arrière Ă  nouveau.« Crois-tu pouvoir me donner des ordres ! »Je ferme les yeux et il se renfonce dans ma bouche. Sa verge dure comme du bĂ©ton.Puis me tenant les cheveux il me retire la tĂŞte en arrière.« Hum… Tu aimes ça…chiennasse ! »Je gĂ©mis et humiliĂ©e et honteuse :« Ahhhh, oui, hum…oui monsieur ».LĂ , il me retourne d’un coup sec !Me soulève et m’assois sur le bureau sans mĂ©nagement.Il me prend ma petite gorge dans la main fermement.Il m’installe violemment au bord du bureau.Je gĂ©mis. Alors qu’il me bascule d’un coup en arrière.Mon dos claque contre le bureau.Je m’agrippe au bord du bureau.Il plonge son visage entre mes cuisses bouillantes !« J’ai tellement envie de te bouffer ce minou trempĂ©. Hum… »Il le prend Ă  pleine bouche pour le sucer d’un coup.Il plonge sa langue dans ma fente juteuse.Je me cambre.Je lève la jambe gauche et la pause derrière ma nuque.Je tremble, frĂ©mis. Je gĂ©mis. Je mouille tellement quel plaisir.« Ouiiii encore oui c’est trop booon ! »Il appuie sa langue fort sur mon clito. Il est tellement dur !Il se met Ă  le mordiller.Je gĂ©mis de plus en plus fort.Il me bouffe la chatte de plus en plus fort !Je sens cette chaleur me monter dans le ventre.Mon corps s’abandonne.Je vais jouir. Je le sens. Il accĂ©lère. Je commence Ă  jouir…Puis brusquement, alors que j’allais hurler de jouissance, il s’arrĂŞte net !Il se redresse.« Crois-tu avoir le droit de jouir si tĂ´t ?! »Son visage est rougi de plaisir.Je le regarde avec tant d’envie.Je reste allongĂ©e sur le bureau, offerte.Il fait le tour du bureau et je gĂĽvenilir bahis Ĺźirketleri reste frustrĂ©e de mon orgasme naissant.Arrive au niveau de mon visage. J’entrouvre la bouche pour gober se dard bien dressĂ©.Mais il me fourre ses doigts dans la bouche.Comme une salope dĂ©pravĂ©e, je me mets Ă  lui sucer les doigts.Mes lèvres glissent sur ce doigt.Je ferme les yeux doucement, je me caresse.Je le regarde avec envie de mes yeux si gourmands…« S’il vous plait, monsieur, donnez-la-moi. » et j’entrouvre la bouche Ă  nouveau.Je prends sa queue dans la main mais il me la retient d’un coup.Je lui fais un regard de petite sainte tellement j’ai envie de pomper cette hampe.Il me regarde fixement amusĂ© de me faire ainsi languir.« Je ne veux pas en rater une miette. J’ai hâte de voir cette belle bouche autour de mon gland gonflĂ© de plaisir. »Il me frappe doucement la joue avec sa queue.« C’est ça que tu veux ? »« Oh oui monsieur donnez-moi votre queue Ă  sucer s’il vous plait »Avec mon regard vicieux, je souris et prend ce magnifique objet dans ma bouche commençant une pipe comme je sais si bien les faire avec gourmandise.Il me prend les chevilles d’une main et me claque les fesses.Il me prend par la nuque en me tenant les cheveux.« Alors que tu me suces de plus en plus fort. »Je le regarde droits dans les yeux avec provocation.« Tu aimes me sucer salope et tu le fais si bien. »Alors que sa main tient ma nuque, il prend ma mâchoire et m’ouvre la bouche.Il me pĂ©nètre profondĂ©ment et fait des va-et-vient.« Tu adores ça. Putain ! » En me regardant avec intensitĂ©.Je gĂ©mis, Je veux jouir mais il enfonce son sexe dans ma bouche.Il m’étouffe avec son sexe.Je sens qu’il est prĂŞt Ă  exploser.Il ressort de ma bouche brutalement.Je tousse et essaye de reprendre ma respiration.Il se met Ă  gicler une première fois fort et abondamment dans ma bouche.« Que tu es gourmande ! « Il gicle encore et je branle toujours.Il grogne.« C’est bon… »Il gicle, encore et encore. J’en ai plein la main, plein la bouche, les seins.Il me fixe avec malice« Hum… Ma belle petite assistante. Tu as un bel avenir devant toi ».Je reprends alors son sexe qui dĂ©bande dans la bouche. Je le lèche dĂ©licatement et le nettoya consciencieusement.« Tu es mon assistante dĂ©sormais. Il nous reste beaucoup de chose Ă  explorer. »Il m’embrasse sur les fesses.« Hum. Que tu es douce. Rhabille-toi vite il y a un endroit que je veux te faire connaĂ®tre… »

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *