La nièce de ma voisine (4)

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

La nièce de ma voisine (4)La nièce de ma voisine (4)Après le départ de la nièce de ma voisine je prends une bonne douche puis je vais manger un brin. Je repense à cette phrase ou elle dit être pire que je peux l’imaginer. Que peut-elle dire par là ? Je suis impatient de savoir et sans m’en rendre compte je recommence à bander un peu. Heureusement, la fatigue m’empêche de faire plus et je vais me coucher pour passer une bonne nuit réparatrice.Le lendemain matin vers 9 heures je reçois un sms de la coquine me disant qu’il serait bien que je boive beaucoup d’eau avant sa venue vers 13 heures pour recharger mes couilles. Je lui réponds que c’est ok et que je l’attends avec impatience. Un moment plus tard elle me récrit en me disant qu’elle est nue dans sa chambre, fenêtre ouverte et que je peux la mater de chez moi. Je vais à ma fenêtre et je la vois entièrement nue certainement debout sur le lit. Elle me fait des petits signes en se touchant les seins et la chatte. Je commence déjà à bander et je décide d’aller me raser la bite et le cul pour être bien préparé pour l’après-midi. Je lui envoie un message pour lui dire et quand je reviens à la fenêtre elle me montre qu’elle fait de même.Le reste de la matinée me semble interminable tellement j’ai envie d’elle. 012H30 j’ai fini de manger et je guette discrètement sa venue derrière ma fenêtre. Enfin je la vois sortir de la maison toujours aussi provocante avec la jupette plissée achetée ensemble, jupette qu’elle a bien raccourcie comme prévue. Elle lui arrive ras du cul et elle porte un petit chemisier blanc assez transparent. En passant devant ma fenêtre je peux voir ses tétons et ses auréoles foncées à travers le fin tissu. Je me précipite à la porte et l’ouvre avant même qu’elle est eue le temps de frapper. Elle entre et se jette dans mes bras pour m’embrasser aussitôt à pleine bouche, fourrant sa langue dans ma bouche comme une gourmande. Puis la porte à peine refermée, elle se déshabille devant moi ce qui m’incite à faire de même.Je l’entraine vers la chambre, la fait se coucher sur le lit et je m’allonge à ses côtés pour continuer de nous embrasser tout en nous caressant. Mes mains palpent ses seins pendant que sans attendre elle enroule une main sur ma bite pour me branler. Rapidement je bande comme un fou et elle se redresse pour enfourner ma queue dans sa bouche. La voici qui démarre une gorge profonde tout en caressant mes couilles d’une main et ma rondelle de l’autre. Puis tout à coup je sens qu’elle force mon cul mais pas avec un gode. Je gémis sous l’effet de surprise et un peu douleur mais elle m’enfile un gros plug dans le cul en forçant. Enfin elle le bloque en moi pour ne pas qu’il ressorte pendant un moment et quand elle relâche le plug il reste figé en moi. J’ai mal au cul distendu mais je suis content quand même car je sais que je vais pouvoir l’enculer directement sans lui préparer la rondelle.Elle arrête de me sucer et me dit enfin quelque chose. Elle me demande si j’ai bu beaucoup d’eau comme conseillé ce à quoi je réponds oui. Elle me dit que elle aussi et que maintenant elle va devenir salope au plus haut point. Je ne comprends pas ce qu’elle veut dire et elle se décide à me dire qu’elle espère que je serai d’accord pour jouer avec elle. Elle a envie de se faire arroser par un gros pipi et me propose de faire de même en m’arrosant. Je n’ai encore bahis firmaları jamais fait ça mais j’accepte assez surpris de cette demande. Elle m’entraine dans la baignoire et me fait allonger en se plaçant au-dessus de moi. Elle me sourit en me demandant si j’ai déjà vu une femme faire pipi de prêt. Je lui réponds que non et sans attendre elle se baisse vers mon visage. Elle ouvre bien grande sa chatte et un jet de pisse commence à couler m’arrosant la poitrine. Elle m’ordonne d’étaler sur moi tout en continuant de pisser en descendant et remontant le long de mon corps. Elle inonde mes couilles, ma queue, mon ventre, mes tétons, et pour finir me propose de gouter. J’ouvre la bouche en grand et elle plaque sa moule sur mes lèvres pour me remplir de pisse. Je sens ce liquide chaud remplir ma bouche et elle me demande d’avaler pour goûter. Comme elle reste collée à ma bouche je n’ai pas d’autre choix et j’avale ce jus chaud et salé au gout un peu acide. Je ne sais pas combien elle a pu boire de litres d’eau mais j’ai l’impression qu’elle ne s’arrête pas de pisser et je me sens baigner dans sa pisse au fond de la baignoire. Enfin elle s’arrête, son envie passée, et elle colle sa vulve trempée sur ma bouche me demandant de la nettoyer. Je lèche ses lèvres et j’en profite pour rentrer ma langue dans son antre chaude mais elle se relève me disant plus tard. Maintenant, dit-elle, c’est mon tour.Je me relève dégoulinant de son urine et elle s’allonge à ma place, jambes ouvertes et les mains sous ses seins. Je me place au-dessus d’elle et j’essaye de pisser, mais bandé comme je suis j’ai du mal à démarrer. En plus le plug au fond de mon cul me gêne pour pousser mais j’y arrive enfin et je commence à l’arroser. Je dirige facilement mon jet sur elle, de ses seins à sa chatte pour remonter sur sa figure. Sa bouche est grande ouverte et je lui couvre le visage de pisse sans oublier de remplir sa bouche. En grosse gourmande elle avale rapidement et en redemande ce que je fais sans la contredire. Je continue de l’arroser et elle s’étale mon urine sur elle avant de se retourner dans la baignoire pour que j’arrose son dos et son cul. Je la recouvre d’urine jusqu’à la dernière goutte et je m’allonge sur elle en l’embrassant dans le cou.Elle a toujours les jambes écartées et ma bite est posée dans sa raie ce qui me donne une idée. Sans rien dire je descends un peu le long de sa raie, pour remonter lentement et quand je sens son petit trou sous mon gland je prends ma bite à pleine main pour la guidée et je l’encule en forçant lui arrachant un cri de douleur. Je passe par tous les noms mais je continue et très rapidement ma bite est engloutie par son fondement jusqu’aux couilles. Elle crie de douleur son cul écartelé mais je me retire entièrement avant de rentrer de nouveau d’un cou. J’explose son fion sans ménagement en la limant bien à fond provoquant rapidement le changement des cris de douleurs en cris de plaisir pour finir par un orgasme anal. Elle respire vite et hurle encore, plus vite, plus fort ce que je fais et je finis par jouir dans ses intestins. De grosses giclées de foutre la remplissent et je me régale d’avance de lécher son cul pour tout avoir. Mais cette fois il y aura mon foutre, son jus de cul et nos urines mélangées à lécher.Je me retire et plonge ma tête sur ses fesses pendant qu’elle pousse pour tout faire kaçak iddaa ressortir. Je lèche le mélange salé à l’urine et j’avale au fur et à mesure que tout ressort. Enfin elle reprend son souffle et se retourne pour un gros câlin l’un contre l’autre. Le câlin terminé elle me traite à nouveau de salop, gros porc vicieux et j’en passe ce qui me fait sourire. On se relève ensemble mais elle me demande de lui tourner le dos pour me caresser, mais à défaut de caresses elle tire le plug de mon cul d’un coup sec ce qui m’irradie l’anus de douleur. Elle rigole et le remet aussi vite et bien à fond pour recommencer le va et vient. La largeur du plug est presque insupportable avant que mon fion ne s’habitue et reste ouvert le plug ressortant seul de mon cul grand ouvert. Elle me propose alors encore pire et j’accepte sans savoir ce qui m’attend. Suite à sa demande je me met à 4 pattes dans la baignoire et le plug retourne et ressort de nouveau de mon cul. Elle n’arrête pas de me défoncer avec pendant au moins deux trois minutes et quand il rentre et sort sans problème elle le remplace par trois doigts d’un coup. Je sais ce qu’elle veut faire mais je me laisse faire et en cinq minutes toute sa main commence à fouiller mon trou dilaté. Elle la tourne en forçant me faisant gémir de douleur et d’un seul coup sa main est engloutie pas mon petit trou. Une douleur intense irradie mon cul mais je suis fière de lui offrir ce cadeau. San attendre un peu elle commence les allers retours dans mon cul et je me rends compte que la douleur s’atténue doucement pour laisser la place à du plaisir. Elle me dit que je mouille du cul comme une fontaine et qu’elle aime ça, puis je sens sa main qui se replie dans mon cul avant de d’essayer de la retirer en forçant. La douleur revient mais elle s’arrête au moment où le plus large de sa main va ressortir pour l’enfoncer de nouveau. Ses doigts se détendent dans mon anus et elle frotte ma prostate avec ce qui me donne envie aussitôt. Elle sait ce qu’elle fait devinant que je vais jouir même si ma bite n’est pas franchement raide et elle m’ordonne de me laisser aller. Dans un râle je me mets à jouir, mon jus coulant lentement mais sans interruption. Elle écrase ma prostate pour tout faire sortir ce qui me fait jouir sans discontinuer comme je n’ai jamais jouis. Je m’arrête enfin de jouir et je m’effondre en sentant alors sa main sous ma bite. Elle a tout reçu dans le creux de sa main et dans un effort je me soulève un peu pour la laisser retirer sa main. Elle tire un coup sec celle plantée dans mon fion ce qui me fait de nouveau hurlé de douleur et elle plonge la tête sur ma rondelle pour lécher le jus qui sort de mon cul. Une fois le nettoyage terminé elle abandonne mon trou béant et vient face à moi la bouche ouverte pour me montrer sa langue recouverte de jus et approche sa main plein de foutre pour la lécher. Une fois terminé son ménage elle approche sa bouche de la mienne et me roule une pelle avec mes jus mélangés jusqu’à tout me cracher dans la gorge et me demande de tout bire. Je ferme la bouche pour son plus plaisir et d’un coup j’avale tout jusqu’à la dernière goutte.Je l’embrasse à nouveau en lui disant que j’ai mal au cul ce qui la fait sourire. Elle est fière d’elle, c’est sûr, mais je lui dis que je suis content de ce qu’elle m’a fait et qu’elle pourra recommencer quand elle voudra. Me kaçak bahis voici devenu accro au fist anal.Elle se place alors à son tour à 4 pattes et me demande de lui mettre la main dans la chatte bien profond sans hésiter. Je lui dis qu’elle va avoir mal, mais la réponse est claire, elle aime avoir mal. Alors je place mes doigts serrés à l’entrée de sa vulve et pousse en tournant. Contrairement à ce que je pensais ma main est aspiré par sa chatte et rentre rapidement dans son ventre sous un gémissement qui ne ressemble pas à de la douleur mais plus certainement à du plaisir. Son con est trempé et je peux rentrer profondément dans son fondement. Je lime sa chatte avec ma min la ressortant presque entièrement pour la remettre encore et encore jusqu’au moment où elle me supplie de faire pareil dans son cul. Je retire ma main de sa chatte et la colle à sa rondelle et en forçant je lui perfore l’anus sous un cri strident. Elle m’ordonne de mettre l’autre main dans sa chatte car elle veut être enfilée des deux trous à la fois par mes mains. Je lui obéis et je fais de longs vas et vient dans ses entrailles jusqu’au moment où elle explose dans un orgasme torride m’arrosant le bras de cyprine. J’ai l’impression qu’un jet d’eau m’arrose. Je vais alors plus vite et le jet recommence plusieurs fois, ces orgasmes se succédant de très prêts jusqu’à ne plus pouvoir tenir à 4 pattes et s’effondrer à plat ventre. J’arrête alors de bouger en laissant mes mains en elle pour la laisser reprendre son souffle et je me retire d’un coup des deux trous en serrant mes poings pour lui exploser sa rondelle et sa moule détrempée. Elle hurle de nouveau de douleur mais je suis ressorti et je lui donne mes mains à lécher. Elle me les nettoie et avale ses jus en soufflant.Une fois ses forces retrouvées elle me demande si j’ai aimé et je réponds par l’affirmative. Nous décidons après un commun accord de nous laver et d’aller prendre un petit remontant. La douche à peine commncée qu’elle me savonne la bite en la branlant pour me redonner vigueur mais elle ne fait rien d’autre pour la laisser gonflée de désirs. Nous nous séchons puis tout en retants nus nous allons à la cuisine prendre une boisson. Elle me fait m’assoir et vient alors se planter le cul sur ma queue raide en me tournant le dos. Je prends ses seins à pleines mains avant de pincer ses tétons et de les tourner en tirant dessus ce qu’elle aime par-dessus tout. Elle coulisse sur mon pieu et nous finissons par jouir presque en même temps. Sa chatte dégouline de nouveau de sa délicieuse cyprine et je lui injecte une nouvelle dose de foutre dans l’intestin, petite dose car elle m’a trop vidé précédemment. Puis elle reste figée sur moi tout le temps qu’elle boit son jus de fruit. Quand elle a fini de boire elle se redresse, se retourne et cette fois empale sa chatte trempée sur ma bite, mais j’ai du mal à bander. Impossible pour moi de reprendre vigueur et elle s’en moque montant et descendant dessus jusqu’à jouir seule. Par contre j’ai mal au cul d’être assis sur la chaise. Quand je lui dis elle me sourit et se retire pour que je puisse me lever. La douleur diminue mais je crains qu’elle dure encore un bon moment après le traitement qu’elle m’a fait subir. L’haure avancée de la journée l’oblige à me quitter et c’est à regret qu’elle se rhabille mais elle me promet que demain nous retournerons ensemble dans les bois et que je pourrai faire tout ce que je veux d’elle. Elle veut s’oofrir à moi comme la dernière des salopes, me dit elle, et qu’elle est prête à tout subir pour mon plaisir et le sien.Vivement demain

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *