EXHIBITION CONTRE CONFINEMENT

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Gif

EXHIBITION CONTRE CONFINEMENTNous avons tous vĂ©cus des privations durant ce confinement, chacun Ă  son Ă©chelle, chacun selon ses besoins. Au plus ces besoins sont puissants, au plus l’état de manque augmente. Pour ma part, au plus l’état de manque augmente, au plus je trouve des solutions pour assouvir mes besoins. Vous l’aurez compris, je parle ici de mes besoins sexuels. Et Ă  situation exceptionnelle, solution exceptionnelle comme par exemple dans ma première histoire dont voici le lien si vous ne l’avez pas lue : https://fr.xhamster.com/stories/2020-apr-s-j-sus-christ-9977818Ma deuxième histoire, que je vous invite Ă  lire ci-dessous, se termine ainsi : Fin de session, 21h53 le 12 mai 2020 …Quelques heures plus tĂ´t …Nous sommes au numĂ©ro 48 d’une rue urbaine habituellement animĂ©e. Seulement, comme le reste du pays voire mĂŞme le monde entier, elle n’est plus du tout animĂ©e depuis plusieurs semaines. Et pour cause, le Gouvernement a ordonnĂ© le confinement pour lutter contre la propagation d’un virus mortel. Les dĂ©placements sont fortement limitĂ©s, surveillĂ©s ; il n’est mĂŞme pas autorisĂ© de se promener, les rues sont vides … Ce qui n’est pas le cas de l’appartement au premier Ă©tage, elle est lĂ . A tourner comme une lionne en cage, encore en manque, le corps et l’esprit en Ă©bullition. Elle en a besoin, elle a besoin de s’exhiber, de montrer son corps dĂ©nudĂ© aux hommes. D’habitude cette petite brune Ă  la silhouette sportive s’exhibe partout oĂą elle peut, partout oĂą il y a du monde pour la regarder : dans la nature, en vacances, dans un parc, en rue, en soirĂ©e, au travail, sur une terrasse ou simplement Ă  sa fenĂŞtre mais lĂ , il n’y a dĂ©sespĂ©rĂ©ment personne pour la regarder. Hors c’est bien ça qui l’excite dans l’exhibition, c’est d’être regardĂ©e nue, de montrer son visage, ses petits seins fermes, sa chatte toute lisse ou son cul rebondi ; et lorsque la situation le permet, d’écarter les lèvres de sa chatte ou ses fesses pour montrer ses trous gourmands de bites. Elle aime voir les hommes qui la regardent, voir le dĂ©sir dans leurs yeux et la bosse se former dans leur pantalon, elle aime voir les plus tĂ©mĂ©raires sortir leur bite pour se branler en la regardant et lui faire l’honneur de leur semence qu’elle avale avec aviditĂ©. Mais tout ça, c’est fini depuis des semaines …Alors elle rĂ©flĂ©chit et elle se dit qu’il est Ă©ventuellement possible de connaĂ®tre au moins une partie de cette expĂ©rience en ligne ; celle oĂą elle s’exhibe. La diffĂ©rence Ă©tant qu’elle ne saura pas voir les hommes qui la mate ni goĂ»ter Ă  leur sperme mais comme le dit l’adage : « c’est mieux que rien ».Elle n’a jamais fait ça, elle en a entendu parler mais ne connaĂ®t pas tous les rouages de l’exhibition en tant que webcamgirl. Ou plutĂ´t si, elle a eu une expĂ©rience mais en tant que spectatrice privilĂ©giĂ©e. C’est Ă©vident, elle aime la bite, elle aime donc en regarder. Cette expĂ©rience, la voici … Après un premier contact en ligne avec un homme oĂą l’attraction Ă©tait mutuelle, il lui explique qu’il s’exhibe sur un site de webcam. Elle connaĂ®t le site de nom mais sans plus. Il lui propose de venir le regarder puisqu’il est justement en ligne pour le moment. Elle accepte sa proposition et afin de pouvoir dialoguer avec lui sur le site en question, elle s’y inscrit. Elle se connecte Ă  son show public et le dialogue continue faisant fi des autres personnes pouvant lire ce qu’ils se disaient. L’excitation augmente des deux cĂ´tĂ©s, elle peut clairement le voir Ă  l’état de sa bite. A sa demande, elle lui envoie des photos d’elle Ă  visage dĂ©couvert, montrant son corps dans le but de lui faire un tribute en direct. Elle le voit imprimer deux photos d’elle en format A4, elle est clairement reconnaissable. Elle est clairement encore plus excitĂ©e par la situation maintenant. Il montre les photos Ă  la camĂ©ra, les pose sur son bureau et commence Ă  se branler dessus tandis qu’elle le mate en se touchant la chatte ; le reste … restera privĂ© mais est facilement devinable. Elle a apprĂ©ciĂ© cet hommage et cette expĂ©rience lui Ă©tait restĂ©e dans un coin de la tĂŞte sans vraiment y penser mais elle Ă©tait lĂ  prĂŞte Ă  ressortir au bon moment. Ce moment, c’est aujourd’hui.Aujourd’hui, elle essaie de retrouver le site, y arrive mais ne se souvient plus de son pseudo et de son mot de passe qu’elle avait crĂ©Ă©s rapidement, dans l’excitation afin de pouvoir mater de la bite. Qu’à cela ne tienne, elle se rĂ©inscrit mais cette fois dans le but d’être non plus spectatrice mais actrice. Elle remplit son profil un minimum et avant de se lancer, elle observe. Elle voit un nombre incroyable de femmes en train de s’exhiber, il y a des pages et des pages de femmes en direct au mĂŞme moment. Manifestement, elles sont habituĂ©es Ă  faire ça, il y a un système de jetons, de show privĂ©, de galeries visibles uniquement bahis Ĺźirketleri après paiement, et mĂŞme des systèmes de bots automatiques auxquels elle ne comprend pas grandchose. La raison principale Ă©tant qu’elle est ici pour se montrer, pas pour perdre son temps avec tout ça ni pour faire payer quoique ce soit. Par contre il est Ă©vident qu’elle manquera de visibilitĂ© parce qu’elle sera très loin dans la liste des modèles en ligne mais d’un autre cĂ´tĂ© elle se dit qu’il y a certainement un public pour une amatrice, nouvelle et gratuite de surcroĂ®t. MĂŞme si seulement dix hommes la voient, au moins elle aura essayĂ© et aura eu le plaisir de s’exhiber. C’est dĂ©cidĂ©, elle va le faire …Afin de mettre plus de chances de son cĂ´tĂ©, elle dĂ©cide de s’apprĂŞter et d’être sexy. Elle ne fait jamais les choses Ă  moitiĂ©, c’est un de ses atouts au-delĂ  de son physique. Un autre de ses atouts est qu’elle aime s’exhiber, elle le fait par plaisir, pas pour l’argent, et ça, ça n’a pas de prix. C’est ça qui devrait lui amener du public. Il ne faut clairement pas ĂŞtre trop habillĂ©e pour s’exhiber en webcam. D’habitude, quand elle s’exhibe en extĂ©rieur, elle est habillĂ©e mais sans rien dessous ; un petit haut, une jupe courte ou juste une robe suffise pour exhiber son corps facilement. Ici, c’est l’inverse, elle doit enfiler de la lingerie sans aucun autre vĂŞtement. Elle se met Ă  la recherche de la perle rare dans sa grande collection de lingerie sexy et après quelques essayages, elle opte pour un combo assez courant mais efficace. Une couleur noire, un soutien-gorge, un string, un porte-jarretelles et des bas ; le tout formant en ensemble assorti mettant ses fesses en valeur. Elle se coiffe Ă©galement mais pas de maquillage, ce n’est pas dans ses habitudes et les hommes la prĂ©fèrent naturelle en gĂ©nĂ©ral. Elle est prĂŞte, il ne lui reste plus qu’à choisir le cadrage. De ce qu’elle a pu observer, il faut un cadre assez neutre et ne dĂ©voilant pas trop son intĂ©rieur, pas trop chargĂ© car l’attention doit rester sur elle. Elle fait quelques essais d’angle de vue et après avoir trouvĂ© celui qui lui semble convenir, elle s’installe pour vĂ©rifier qu’elle est Ă  son aise parce qu’elle pourrait rester lĂ  plusieurs heures avant que du public ne la remarque et ne vienne la regarder et Ă©changer avec elle. Encore une question essentielle avant de pouvoir commencer : doit-elle montrer son visage ou pas ? Elle se dit que quand elle s’exhibe dans la rĂ©alitĂ©, elle le montre et comme elle veut revivre au plus proche les mĂŞmes sensations, il lui semble logique qu’elle doit le montrer. C’est d’ailleurs le cas de la majoritĂ© des filles qu’elle a observĂ© juste avant Alors oui, elle va le montrer … C’est parti, elle clique sur le bouton « Diffuser ».InstantanĂ©ment, la tension augmente. Elle se voit comme les hommes la voient ou plutĂ´t la verront. Pour le moment elle est seule et elle scrute la liste des connectĂ©s pour voir si quelqu’un arrive. Après quelques instants d’attente, quelqu’un se connecte. Elle ne sait pas quoi faire, quelles sont les règles ? Doit-elle saluer la personne ou attendre qu’il Ă©tablisse le contact ? Le temps qu’elle se pose la question, il se dĂ©connecte. DĂ©ception, tension, … d’autres se connectent, elle tente un « Hello » qui reste sans rĂ©ponse, les pseudos et les anonymes se succèdent … connexion, dĂ©connexion … elle commence Ă  douter, a-t-elle bien fait ? Pire elle commence Ă  se sentir mal Ă  l’aise alors que le but Ă©tait justement de prendre du plaisir. Plein de questions lui passe par la tĂŞte, « et si … », « et si … », « et si on me reconnaĂ®t … », des questions sans rĂ©ponse amènent au doute ce qui amène un mal ĂŞtre qui sera visible pour les spectateurs qui ne resteront pas … elle recadre la camĂ©ra sur son corps sans plus montrer son visage pour masquer son dĂ©sarroi. Si elle n’arrive pas Ă  crĂ©er un lien, elle n’y arrivera pas. Heureusement qu’elle a l’expĂ©rience d’un site comme Xhamster qui l’aide Ă  tenir pied. Elle commence Ă  se sentir plus Ă  l’aise. La camĂ©ra cadre de sa poitrine Ă  son entrejambe, toujours en lingerie ; elle attend …Nouvelle connexion, nouvelle tentative d’accroche, au lieu de dire bonjour, elle commence Ă  se caresser par-dessus son string. Il a l’air de rester … un autre se connecte, elle continue Ă  se caresser la chatte. Le monde amène le monde, un de plus, il y a des vas et vient mais grosso modo, elle arrive Ă  avoir environ cinq hommes qui la regarde faire. Qui sont-ils ? D’oĂą sont-ils ? Elle ne le sait pas, peut-ĂŞtre de la mĂŞme ville qu’elle, peut-ĂŞtre du bout du monde. Peut-ĂŞtre qu’elle en a dĂ©jĂ  croisĂ© un ou qu’elle n’en croisera jamais aucun. Peut-ĂŞtre en connaĂ®t-elle un ? Impossible Ă  savoir et finalement, mĂŞme si c’est fort diffĂ©rent de l’exhibition en rĂ©el oĂą elle voit Ă  qui elle s’exhibe, c’est assez excitant de bahis firmaları ne pas savoir qui la regarde. Elle se sent de plus en plus Ă  l’aise, se caresser y aide certainement. Peut-ĂŞtre qu’ils le sentent car la prise de contact se fait. Quelques mots sont Ă©changĂ©s, des compliments, elle sait parler aux hommes. Ça accroche de plus en plus, le lien se fait. Une connexion, c’est ce qu’il fallait pour commencer Ă  prendre du plaisir, pour elle mais aussi pour eux. L’un d’entre eux est particulièrement actif et semble fort intĂ©ressĂ© par elle. D’autres restent sans rien dire, d’autres vont et viennent. Elle a environ dix personnes connectĂ©es maintenant.Celui qui lui parle le plus semble ĂŞtre un habituĂ©, il sait qu’elle est nouvelle et l’encourage. Il aimerait voir son visage, elle peut lui montrer que quelques secondes si elle le souhaite. Elle s’exĂ©cute, recadre sur son visage, sourit Ă  l’objectif et attend le verdict. Il lui dit qu’elle a un joli visage avec un beau sourire et un regard envoĂ»tant. Dans le mĂŞme temps, le nombre de connectĂ©s reste stable. Il lui dit que comme elle est belle, elle devrait continuer Ă  montrer son corps en se touchant mais en laissant son visage visible afin qu’ils puissent voir sur ce dernier le plaisir qu’elle prend Ă  se montrer ainsi. Elle reprend le cadrage du dĂ©but oĂą on la voit de son entrejambe Ă  son visage. Elle glisse une main dans son string et se caresse en fixant l’objectif de son regard lubrique. Le nombre de connectĂ©s augmente peu Ă  peu. Elle se sent plus Ă  l’aise maintenant, ça se sent et ça se voit. Elle montre ses atouts et ça fonctionne. Elle commence Ă  prendre du plaisir, elle se sent en confiance. Il lui explique que, si elle veut plus de spectateurs, elle doit rendre son profil plus attractif. La majoritĂ© des femmes ici mettent des photos d’elles. Celles qui attirent le plus sont celles entières oĂą on voit le visage surtout quand la femme est belle comme elle. Les photos sont publiques mais après tout sa camĂ©ra l’est aussi donc que risque-t-elle de plus Ă  mettre quelques photos d’elle nue Ă  visage dĂ©couvert sur son profil ? Rien de plus et ça augmentera le plaisir qu’elle est venue chercher ici. Elle a plein de photos d’elle Ă  poil, en train de sucer, de se faire baiser, … mais afin que son attention ne soit pas trop dĂ©tournĂ©e dans une sĂ©lection qualitative parmi ses photos, ce qui aurait pour effet une perte d’audience, il lui propose de faire des captures d’écran de son show et de les publier sous forme de photo sur son profil. Au plus elle en montrera, au plus elle attirera des hommes. Elle fait un premier essai complètement ratĂ© et flou mĂŞme si elle est reconnaissable ce n’est pas attractif. Il lui propose de les faire pour elle afin qu’elle puisse se concentrer sur ses poses et ce qu’elle montre. Il fait ainsi plusieurs captures d’écran d’elle pendant qu’elle montre son corps, en levrette Ă  montrer son cul, de face jambes et string Ă©cartĂ©s pour montrer sa chatte visage visible, la mĂŞme mais en caressant sa chatte, … Peut-ĂŞtre en fait-il d’autres mais ça devrait suffire pour le profil, il faut montrer mais pas trop afin qu’ils viennent voir plus sur le direct. Elle lui donne son adresse email, il lui envoie les photos afin qu’elle les publie sur sa page de profil. VoilĂ  qui est mieux, le monde entier peut voir le visage de la petite belge qui montre sa chatte. Ça l’excite tant et plus, elle ne le cache pas. L’heure est venue d’en montrer plus …Le soutien-gorge et le string, subtilement placĂ© par-dessus le porte-jarretelles, sont de trop maintenant, pour elle comme pour ses spectateurs dont le nombre augmente tant et plus. Après tout, elle est nouvelle, elle montre vraiment tout, on lit sur son visage qu’elle y prend du plaisir et c’est gratuit. Elle retire ces deux pièces de lingerie mais lentement, sensuellement, d’abord le soutien-gorge, de dos, les spectateurs peuvent voir son dos entièrement dĂ©nudĂ© tout en admirant le galbe de ses fesses. Elle leur lance un regard coquin par-dessus son Ă©paule tatouĂ©e avant de se retourner un bras masquant ses petits seins, elle est joueuse, elle aime ça et eux aussi. Finalement, elle dĂ©voile sa petite poitrine ferme qu’elle masse dĂ©licatement avec ses mains. Elle crache dessus et Ă©tale sa bave sur ses seins pour les rendre luisants. Les spectateurs commencent Ă  comprendre que non seulement elle est exhibe mais qu’en plus c’est une salope. Elle ne manque d’ailleurs pas de leur dire par micro interposĂ© Ă  quel point elle aime la bite et elle aime savoir qu’ils sont durs pour elle et qu’ils se branlent en la matant. Ils sont unanimes, sa voix est excitante, elle a la voix d’une salope. Elle est complètement relâchĂ©e maintenant et aussi excitĂ©e, ils peuvent faire d’elle ce qu’ils veulent, elle fait tout, montre tout sans pudeur ni crainte kaçak bahis siteleri d’être reconnue. Elle est loin de tout ça maintenant. Dès lors, elle continue son striptease en retirant son string aussi sensuellement que son excitation le lui permet. Après tout peu importe la sensualitĂ© maintenant, ce qu’ils veulent voir c’est ses trous de salope. La voilĂ  maintenant offerte ainsi complètement nue hormis ses bas et son porte-jarretelles qui ne cachent rien mais participent Ă  l’esthĂ©tique du show. Elle sait ce qu’elle doit faire pour exciter des hommes.Par contre, elle ne sait pas trop Ă  quel niveau d’excitation ils en sont mais elle n’a qu’une envie, c’est de se faire jouir lĂ  devant cette vingtaine d’hommes anonymes qui la regarde avec une seule envie en tĂŞte : la baiser. Elle se rĂ©installe de face, cuisses ouvertes, chatte offerte, le visage trahissant son plaisir d’être exposĂ©e ainsi. Elle se touche la chatte qui est maintenant aussi luisante que ses seins baveux. Elle la montre en gros plan, en Ă©carte les lèvres, montre son clitoris, y insère ses doigts. Elle prend clairement beaucoup de plaisir. C’est le moment de la regarder, le nombre de spectateurs augmente sensiblement. Elle a un peu remontĂ© dans le nombre de pages, sa visibilitĂ© est plus grande tout comme son excitation, ils ne veulent pas rater la petite nouvelle se faire jouir en public. Elle ressort ses doigts de sa chatte, les montre en gros plan, ils sont baveux de mouille. Elle les met en bouche et les suce avec dĂ©lectation. A ce moment-lĂ , ils voient, ils savent que cette salope-lĂ  est une fameuse suceuse de bites vu comment elle suce ses doigts. Elle n’hĂ©site d’ailleurs pas Ă  leur dire qu’elle aime le goĂ»t de sa cyprine mais encore plus le goĂ»t du sperme, de n’importe quel sperme en fait mais aussi celui de son cul. Elle aime le « ass to mouth », elle aime se faire enculer. Si certains n’étaient pas encore très excitĂ©s, ils le sont maintenant ou vont l’être très rapidement car elle se retourne et se met en position de levrette pour Ă©carter ses fesses et montrer son trou de cul.Il a l’air serrĂ©, vu son gabarit ce n’est pas Ă©tonnant, et les mecs aiment sentir leur bite forcer un petit trou de cul serrĂ©. Et elle, aime se le faire forcer par une bite. Mais lĂ  elle n’a que ses doigts pour s’enculer. Elle ne prĂ©pare pas son cul, ses doigts sont mouillĂ©s de sa cyprine et de sa bave, ça suffira. C’est en ayant le trou de cul forcĂ© qu’elle y prend le plus de plaisir. Finalement cette salope-lĂ  est une grosse chienne … Ça se voit Ă  sa façon de s’enculer avec ses doigts, elle y prendrait bien une Ă  une toutes les bites qui la matent maintenant. Elles sont de plus en plus nombreuses mĂŞme si elle est Ă©videmment très loin des premières pages mais peu importe, elle est exhibĂ©e et y prend son plaisir et en donne. Elle ressort ses doigts de son cul et les mets directement en bouche, elle les suce avec encore plus d’envie que lorsqu’elle les avait sortis de sa chatte, cette petite-lĂ  sait ce qui est bon. Tout en suçant ses doigts goĂ»tant son cul, elle se doigte la chatte ; elle est prĂŞte, c’est le moment, l’apothĂ©ose Ă  ne pas rater. Tous les spectateurs doivent ĂŞtre concentrĂ©s sur elle maintenant, la bite en main certainement. Du moins c’est ce qu’elle imagine et espère. MĂŞme si lĂ  elle n’est plus en Ă©tat de penser, elle a oubliĂ© qu’elle est exposĂ©e ou plutĂ´t elle n’en a cure, tout ce qui compte maintenant c’est de jouir. Le micro Ă©tant toujours branchĂ©, les spectateurs entendent clairement le clapotis de sa chatte qu’elle baise avec ses doigts. Ils peuvent imaginer le bruit que ça ferait s’ils avaient leur bite dans sa chatte. Ils l’entendent aussi gĂ©mir, dire « putain que c’est bon », « je suis votre chienne », etc … Et soudain … elle jouit en criant. Cette fille-lĂ  quand on la baise est clairement expressive.Lentement, elle rĂ©duit le rythme du mouvement de ses doigts dans sa chatte, elle rouvre lentement les yeux, semble se rappeler qu’elle est filmĂ©e, Ă©piĂ©e Ă  travers le monde et lĂ , elle sort son plus beau sourire, elle est heureuse de l’être, heureuse d’avoir joui, heureuse d’avoir comblĂ© une petite partie de son manque mais rassurez-vous, elle est loin de l’avoir comblĂ© …Le lendemain …Elle est calme et lucide, elle va voir son profil sur le site de webcam, revoit ses photos qui ont Ă©tĂ© vues pendant des heures par tout un chacun. Ça l’excite mais aussi, elle hĂ©site, elle se connecte et regarde comment effacer ses photos. Elle trouve, il suffit d’appuyer sur un bouton. Elle a le doigt dessus, elle rĂ©flĂ©chit, … et puis merde, elle les efface mais elle les a gardĂ©es. Peut-ĂŞtre qu’un jour elle ressentira Ă  nouveau cette envie de s’exhiber en webcam, ce jour-lĂ , elle les remettra. Mais en mĂŞme temps, le dĂ©confinement avançant Ă  grands pas, l’étĂ© approchant, il est revenu le temps de l’exhibition en extĂ©rieur. C’est ce qu’elle prĂ©fère faire et peut-ĂŞtre qu’un jour elle vous en parlera peut-ĂŞtre mĂŞme qu’un jour l’un d’entre vous la verra s’exhiber dans le parc Ă  cĂ´tĂ© de chez lui … Le 6 juin 2020par BonFi0n

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *