un divorce compliqué (suite et fin)

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Dicks

un divorce compliqué (suite et fin)Je sortais de la salle de bain, tandis que ma mère et Aurélia reprenaient une douche pour se rincer.Je m’allongeais sur le lit et m’assoupit doucement, sans réellement m’endormir, mais je les entendais se secher, discuter entre elle, puis finalement ma mère s’occuper de démêler les cheveux de ma tante.Finalement, je m’endormis malgré moi.Lorsque je me réveillais, j’étais seul dans la chambre, et une heure et demi était passée. La salle de bain était éteinte.J’enfilais un caleçon et sortit de la chambre.Je me croyais d’abord seul, puis j’entendis une voix qui parlait doucement dans le salon. Je m’y dirigeais.Ma mère et ma tante buvaient un café, installées dans le canapé, tout en regardant un film de vacances. Toutes deux étaient encore seins nus, et étaient en culotte. Aurélia avait remis la sienne, et ma mère en portait une noire, mais tout aussi transparente que celle de sa sœur.- vous faites quoi ? dis-je en m’approchant.- ce sont les dernières vacances d’Aurélia, à Bali ; on l’a mis il y a juste cinq minutes.A l’écran, je voyais Aurélia et son fils, tous deux en maillot de bain, en train de sortir de leur hotel pour aller à la plage.- ce que tu es bonne en maillot. tu me ferais bander direct sur la plage.Suivait des images d’Aurélia en train d’entrer dans la mer, puis son fils prit la camera et filma son père avec elle. On devinait une légère distance, un baiser furtif, mais pas de passion.Je m’installais entre ma mère et ma tante. Ma mère se leva, alla prendre une tasse dans le vaisselier, et revint pour me servir un café. Elle marchait doucement, tout en regardant la télé, et je contemplais son corps, ainsi que sa chatte poilue que l’on devinait parfaitement au travers des dentelles de sa culotte.Ma mère servit les trois tasses, tout en regardant régulièrement l’écran. – alors maman, comme ça tu t’es masturbée en pensant à Luc ?Aurélia me regarda comme je parlais de son fils.- je le trouve vraiment très séduisant depuis qu’il a grandi. bahis firmaları c’est un bel homme.- je trouve aussi, fit Aurélia.- je t’ai prêté mon fils, je prendrai bien le tiens pour mon quatre heures, murmura ma mère. Sauf que moi, ca demeurera un fantasme.- heu… je prefererai que ca reste un fantasme effectivement, fit Aurélia. Mais tu es serieuse, il te plait tant que ça ?- surtout là, en maillot…Ma mère se lova un peu dans le canapé, se frotta contre moi. Elle jouait vraiment bien la comédie. Je savais qu’elle n’en avait pas grand chose à cirer de Luc, mais là elle exploitait une situation vraiment “exotique”. Et elle savait de quoi j’avais envi.- Depuis ma séparation, personne ne s’est occupée de moi. Je crois que ça me manque beaucoup. D’autant que mon mari ne s’occupait plus trop de moi les derniers temps. – Je m’occuperai bien de toi, mais tu es ma mère… donc je passe !Je regardai Aurélia :- Tu veux pas la lécher un peu ? si tu fais ça, j’arrête de t’embêter avec toutes ces histoires de sexe, je te laisse tranquille.- Tu es sur ? c’est que c’est ma grande sœur, là c’est encore plus bizarre qu’avec toi.Ma mère nous regarda, et retira sa culotte tout en restant assise dans le canapé. Elle s’installa un peu en arrière, en écartant les jambes devant nous, dévoilant sa fente. Elle regarda la télé, et au moment où Luc apparut à l’écran, elle commença à se caresser le clitoris. Je fis signe à Aurélia, qui approcha d’elle doucement, et attendait un signe d’approbation.- Oui, ta langue s’il te plait. Je vais regarder ton fils… et tu vas me lecher en meme temps.Aurélia se pencha et avança son visage vers la chatte de sa sœur. Elle commença à lécher, en s’occupant principalement du clitoris de ma mère, et pendant ce temps, je passais derrière elle, et lui baissais sa culotte.- Ohh que c’est bon de voir vos deux chattes. Elles se ressemblent bien, un peu poilues toutes les deux…. brunes toutes les deux… mouillées toutes les deux…Je m’installais derrière Aurélia kaçak iddaa et plongeais ma queue dans sa chatte. – vas y, bouffe la chatte de ma mère…- oh que c’est bon, fit ma mère. tu es dans la chatte de ma soeur ? me demanda ma mère.- Oui.- va dans son cul, sodomise la pendant qu’elle me lèche. ohhh tu es une bonne lecheuse de chatte.Aurélia se redressa, un peu sidérée d’entre ma mère parler ainsi. Je sortis ma queue de sa chatte pour la faire entrer dans son cul. Je rentrais dans son anus en forçant un peu au début, je n’avais pas de crème, mais une fois dans son cul, ça rentra tout seul.Ma mère se masturba devant le visage de sa soeur, fit glisser trois doigts en elle, se doigta un peu, puis ecarta encore un peu plus ses cuisses, et, de ses deux mains, ecarta sa chatte en grand.Aurélia plongea son visage dedans et la lécha, tandis que je l’enculais sans m’arrêter.Je sortis de son cul après quelques minutes, et ma mère invita sa soeur à se redresser un peu. Elle lui embrassa les seins, et descendit sa main sur sa chatte. Elle la carressa un peu, puis mis ses doigts en bouche. Elle suça un peu, avec un petit gémissement de plaisir.Puis, elle remit sa main sur la chatte de sa soeur, et la masturba fort. Puis, elle amena ses doigts trempés vers sa propre chatte, et se mit à se carresser à son tour. Les mouilles se mélangèrent, et elle se masturba fort.Elle plongea ses doigts en elle, se doigta avec deux doigts en écartant bien ses cuisses, puis les sortit et les présenta sur la chatte de sa soeur. Elle les glissa dedans, et la doigta à son tour pendant un petit moment.Elle revint sur sa propre chatte et recommença l’operation.Je me levais, attrappais la main de ma mère, et amena ses doigts à ma bouche.Aurelia me regarda avec un petit air de dégout lorsque je me mis à sucer les doigts de ma mère, couvert des mouilles mélangées des deux soeurs.- Frottez vos chattes l’une contre l’autre.Ma mère s’installa en arrière pour présenter sa chatte à sa soeur, et cette dernière en fit kaçak bahis de même. Elles collèrent leurs chattes l’une contre l’autre, et se mirent à les frotter en ondulant un peu leurs bassins.- comme vous mouillez fort, murmurais-je en observant leurs entrecuisses trempées. Vous n’aviez jamais fait auparavant ensemble ?- oh non, fit Aurélia.- c’est doux comme ça, fit ma mère, c’est chaud… ohhh et ton fils il m’excite tellement… ohhh c’est fort… toujours plus fort…Aurélia eut un petit rale de surprise. Ma mère, sans prévenir, s’était mise à pisser, tout en continuant de frotter sa chatte contre celle de sa soeur. La pisse jaune arrosait le bas ventre d’Aurélia, l’arrosant jusqu’au dessus du nombril, et coulait de partout, innondant le canapé.Ma mère ne s’arrêtait plus, et frottait sa chatte de plus belle, à tel point qu’elle ne put retenir son orgasme. Elle s’avachit un peu en arrière, tandis que je tournais Aurélia vers moi, et lui enfilais ma queue directement dans sa chatte innondée de pisse. L’odeur nous prenait les narines, et je la baisais aussi fort que je pouvais.Ma mère se leva, posa un pied sur le canapé face à sa soeur, et lacha à nouveau un jet de pisse, qui lui aspergea les seins.- Ohhhh…. ohhhh… fit Aurélia, qui ne trouvait plus ses mots.- tiens, regarde bien… lui dis-je.Je pris ma mère par la main et la fit s’agenouiller, sortit ma queue de la chatte d’Aurélia, et la plongea dans la bouche de ma mère.- Ohhhh mon Dieu, fit Aurélia.Je pris la tête de ma mère entre mes deux mains et lui baisa la bouche, avant de sortir ma queue, et je lui fis signe de s’allonger à coté de sa soeur.- Ouvrez vos chattes toutes les deux, je vais jouir…Ma mère s’affala dans le canapé à coté de sa soeur, et ouvrit sa chatte en grand. Aurélia en fit autant. Toutes deux m’exposaient leurs moules, poilues, trempées, écartées. Je me branlais fort, et sentis le sperme monter.Je giclais fort sur la chatte de ma mère, puis orienta ma queue pour gicler sur celle de sa soeur. Je giclais encore et encore.Puis reprenant mes esprits, je reculais un peu, et observait les deux femmes, épuisées, ruisselantes de sueur, de pisse et de mouille, leurs chattes couvertes de mon sperme.Ah… la famille.Fin

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *