Mon service dans le XVIème : La piscine

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Mon service dans le XVIème : La piscinePlutôt que de rester à Paris, Monsieur et Madame ont décidé d’aller passer la période de confinement dans leur résidence de Saint Jean Cap Ferrat, une superbe demeure de 300 m2 qui domine la baie de Nice.Je les accompagne naturellement dans l’avion qui nous amène sur la Côte d’Azur afin de poursuivre mon service.Sur la Côte d’Azur, le temps est doux et mes maîtres ne tardent pas à enfreindre les règles en invitant 2 couples de leurs amis à passer une soirée au bord de la piscine.Ma mission est simple : être à la disposition de ces hôtes et satisfaire chacun de leurs désirs pendant que la cuisinière s’affaire aux fourneaux.En un mot, ne pas poser de questions et obéir aux ordres, mieux, anticiper les attentes en toutes choses.C’est en maillot de bain 2 pièces en lycra bleu marine uni – brassière et tanga – que je prends mon service à 20h00.Les deux couples de quinquagénaires invités sont issus de la bourgeoisie : lyonnaise pour Philippe et Catherine, bordelaise pour Eve et Marc.Le plaisir de se retrouver en cette période stressante se lit sur les visages des invités, bien décidés à profiter de cette soirée.- « Je vous présente notre employée de maison » dit Monsieur en me désignant. « Mon épouse et moi lui avons demandé d’être à votre écoute dans les moindres détails. Je tiens à ce que vous passiez un moment très agréable ».- « Je ne tarderai pas à solliciter votre charmante collaboratrice » répond Marc.Les cocktails servis, les conversations se tissent sur fond de Jazz « lounge » au bord de la piscine.Les invités discutent un verre à la main, une lumière sophistiquée met le jardin en valeur. Sur les tables basses, des flacons de crème hydratante, des eaux parfumées, des serviettes de bain sont à disposition des convives.Je m’applique être parfaite et à offrir la meilleure prestation, même si je sens le regard de Marc s’attarder longuement sur la petite bosse visible sur bas de mon maillot.Ce petit renflement, bien contenu dans le lycra ajusté de mon vêtement ne passe pas inaperçu.- « Vous l’aurez peut-être remarqué » glisse Madame à l’oreille de Marc » notre employée a un petit quelque chose en plus ». « c’est tout a fait charmant » répond Marc. « Cela n’est pas fait pour me déplaire, Eve le sait bien… »Les antipasti sont servis.Allongés sur les matelas rayés des chaises longues, Marc et Philippe me demandent de me rapprocher alors que leurs épouse discutent, assises autour d’une table avec Madame et Monsieur.Debout entre ces deux messieurs, mon plateau à la main, attendant leur requête, je sens leurs mains me caresser doucement les jambes, remonter le long de mon dos, glisser lentement sur mes fesses.Je ne bouge pas, soumise et patiente, le visage rougissant d’émotion.Les caresses se font plus précises, remontant le long de mes cuisses jusqu’à mon entrejambe. Je sens une douce chaleur remonter de mon bas-ventre jusqu’aux joues.Les caresses se prolongeant, je sens mon clito se tendre progressivement sous le tissu élastique de mon maillot. Le lycra akdeniz escort à cette faculté d’être doux et confortable mais ne masque pas les érections !- « Elle a la peau douce » dit Philippe « « Oui répond Marc, je suis sûr qu’elle accepterait de nous accorder un moment agréable » joignant le geste à la parole, il déboutonne son pantalon de lin, suivi du geste par Philippe.Comprenant l’attente de ces deux messieurs, j’avance un peu tremblante, soumise et obéissante.Accroupie entre les deux hommes, un à ma droite, l’autre à ma gauche, je prends l’initiative de glisser chacune de mes mains par l’ouverture de leur braguette, découvrant la douce chaleur de leur caleçons de coton.Pendant que les deux hommes poursuivent leur conversation, je m’applique à caresser doucement leurs membres à travers le tissu. Mes gestes doux et réguliers semblent êtres appréciés, en insistant de temps à autre là où il faut. Je me sens à ma place en offrant à ces deux invités ce service particulier pour lequel Madame et Monsieur m’apprécient.Mes gestes ne tardent pas à déclencher chez eux une réaction bien naturelle qui amènent Marc à me faire une requête :- « Voulez-vous bien nous libérer de la contrainte de nos sous-vêtements, nous ne tenons plus chère enfant ! »Déboutonnant chacun des deux pantalons et baissant les caleçons, je libère alors les deux membres turgescents se dressent fièrement, libérés de leur contrainte.La scène n’a pas échappé à leurs épouses, ainsi qu’à Madame et Monsieur qui se rapprochent de nous.- « Hé bien, dit Monsieur, il semblerait que notre employée vous apporte satisfaction ? »« C’est un bon début » répond Philippe « voyons comment nous pourrions poursuivre ».D’un regard, Madame me désigne les sexes dressés des deux hommes, que je saisis à pleine main, l’un à droite et l’autre à gauche, et entame une masturbation consciencieuse entourée du reste de l’auditoire, qui leurs verres à la main, n’en perd pas une miette.Pendant que je les masturbe, Marc et Philippe sont tout à fait détendus et souriant, regardant la réaction de leurs épouses respectives qui se régalent du spectacle.- « On dirai que vous profitez bien de la qualité de service de cette petite si particulière» dit Catherine.« Mademoiselle » me dit elle «  je vais vous montrer ce que mon mari préfère »Lui laissant la place et s’agenouillant près de son mari, elle entame une fellation, commençant par humidifier lentement le gland avec sa langue, puis englobant le reste du pénis accompagnée d’un mouvement de vas et viens avec la main positionnée sous sa bouche.Ses gestes précis et habitués, tirent rapidement des soupirs de satisfaction chez son époux.-« Regardez, vous devriez vous en inspirer et appliquer cette leçon auprès de Marc » me dit Monsieur. « Qu’en pensez-vous ma chère Eve ? Y voyez-vous un inconvénient ? »-« Pas du tout, allez-y » me dit-elle.Alors, en ne quittant pas des yeux la gâterie que Catherine prodigue à Philippe, j’essaie de dupliquer les gestes précis sur le sexe de Marc, étendu sur la mezitli escort chaise longue d’à côté.« Allez-y » me dit Eve « n’hésitez-pas, faites lui du bien, vous le rendez heureux. Il a beaucoup travaillé ces jours-ci en a besoin de se détendre »Encouragé, je développe mon apprentissage en temps réel avec zèle.Catherine s’affaire sur son mari, la tête allant et venant sur le sexe de son marie pendant que je progresse rapidement vu la vigueur du pénis de Marc, solidement dressé sous les mouvements conjuguées de mes lèvres et de ma main.L’excitation grandit de minute en minute chez les deux hommes.Je sens le bout de mon clito légèrement s’humidifier et marquer d’une petite auréole le devant de mon tanga.Après cette séance de perfectionnement à la fellation, c’est Madame qui décide de la suite : « Maintenant Marc et Philippe, relevez-vous s’il vous plaît, avant de passer à table, je vous propose de consommer mademoiselle ici sur cette chaise longue pour nous mettre en appétit». Dans l’instant, Madame me demande de me mettre à 4 pattes sur le matelas de la chaise longue. « Retirez le bas de votre maillot, nous gagnerons du temps » dit elle. Ne portant plus que ma brassière, mon clito épilé à la vue de toutes et de tous, je me retrouve offerte aux regards concupiscents de ces 3 couples, la croupe cambrée et mon sexe lisse gonflé pendant entre les jambes.« Attendez » dis Eve à Marc et Philippe, « laissez moi préparer votre arrivée » Saisissant un flacon de crème hydratante, elle entreprend de m’enduire généreusement l’anus, lubrifiant l’intérieur de ses doigts experts. L’expertise de ses doigts me fouillant l’intérieur du corps créé en moi le désir fort d’être pénétrée sans tarder par un membre viril. Je me cambre un peu plus, écartant les jambes pour faciliter l’accès.« Marc, Philippe, par où voulez-vous commencer ? » « Puisque tu m’as préparé l’entrée, je viendrai prendre cette mademoiselle par derrière » répond Marc. Philippe de son côté, positionne son sexe devant ma bouche.« Je pense qu’elle est prête » dit Eve à son mari en retirant ses doigts de mon intimité désormais suffisamment lubrifiée.Commence alors un « temps fort » de cette soirée auquel je m’attendais un peu je dois l’avouer…Ma bouche gourmande ouverte accueille le membre de Philippe que j’avale goulument pendant que je sens celui de Marc se présenter à l’entrée de mon bouton de rose.Sous l’effet de pressions lentes et répétées, je sens le sexe de Marc me pénétrer entièrement, laissant échapper un petit cri de plaisir de ma bouche pleine.Je me sens offerte, pénétrée par devant et par derrière sous le regard de leurs épouses qui, excitées par le spectacle, se caressent discrètement la pointe des seins sous leurs robes.Madame et Monsieur sont satisfait, je n’ai pas rechigné un instant et me laisse prendre en pleine conscience de l’acte que j’accepte de faire.Je suis heureuse d’être ainsi offerte tout en m’appliquant à satisfaire cet homme qui est en face de moi alors que l’autre se donne du plaisir (et yenişehir escort à moi aussi) en me sodomisant. Ma féminité est en éveil et je n’ai qu’une envie; c’est que ce moment dure encore.J’essaie de satisfaire Philippe en me concentrant sur son pénis qui remplit ma bouche, Ses testicules battent contre mes joues et l’odeur musquée de son sexe envahit mes narines. mais les coups de boutoir de Marc dans mes fesses me transportent dans un état d’excitation exceptionnel. Mon intimité s’est bien dilatée sous l’effet des vas et viens et je me sens complètement ouverte et offerte en offrande à l’appétit sexuel des deux hommes. Mon clito se balance entre mes cuisses sous les mouvements de pénétration de mon corps qui rythment ceux de la fellation que j’offre à Philippe.Marc tiens fermement mes deux fesses bien écartées à pleines mains et regarde avec plaisir son membre aller et venir dans mes fesses brûlantes de plaisir.Son bas ventre frappe contre mon postérieur à chaque pénétration qui devient de plus en plus profonde et jouissive.Je sens ses mouvements s’accélérer et son souffle devenir plus rapide.Je me sens habitée par l’étrange sentiment, à la fois honteuse et jouisseuse de me retrouver dans cette situation de garçon androgyne travesti offert en fille consentante.Dans mon esprit, mon anus n’est plus qu’un vagin offert et luisant, ma bouche, destinée à satisfaire autant les filles que les garçons.« Allez Marc, encore un petit effort » encourage sa femme « nous pourrons ensuite passer au diner ». Lui, le pantalon baissé sur les chevilles va bientôt être libéré. Dans une pénétration plus appuyée et plus longue que les autres, je sens son sperme chaud envahir mon bas ventre. Sensation très troublante mais agréable de se sentir inondée de cette sécrétion masculine. Dans un doux gémissement, il jouit en remplissant mon intimité de sa semence. Philippe lui, se retire de ma bouche, réservant sa jouissance à plus tard.Marc retire doucement son membre de mon anus dilaté, laissant échapper un filet du liquide dont il ma rassasié qui descend lentement le long de ma raie.-« Quel pied mademoiselle ! Vos fesses sont absolument délicieuses à pénétrer. Tendres, douces. Mon pénis y a prit beaucoup de plaisir. »- « Merci Monsieur » Lui répondis-je « Je suis heureuse d’avoir été à la hauteur de vos attentes ».Marc et Philippe semblent satisfaits.- « Avec une entrée en matière comme celle-là, la soirée commence bien » dit Catherine.« Cela a t’il été à votre goût » demande Madame à Marc et Philippe ?« Très bien chère amie » répond Philippe, « j’aime ce type de préambule »« Et moi j’aime ces entrées en matière » rétorque Marc en caressant doucement ma croupe encore offerte.« Bien, allez prendre votre douche, changez-vous et rejoignez nous vite » me dit Monsieur. « Nous vous attendrons dans le living pour passer ensuite à table.Je me redresse et remet discrètement mon tanga afin de contenir le précieux liquide qui s’écoule un peu de mon anus puis m’essuie le visage avec une serviette avant de filer prendre une douche et me changer.Sous la douche, je n’ai pas le temps de penser à ce qui vient de se passer.Trop d’émotions, trop d’excitation, et il n’est que 21h00…Je veille à bien laver mon intimité qui peut encore être sollicitée ce soir, on ne sait jamais…Isabelle DE CHEVERNY

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *