Léa au restaurant

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Léa au restaurantPremière sortie de Léa, soumise, avec son Maitre Didier.Depuis quelques jours, des changements, subtils, sont apparus. Mon Maître se fait plus présent, plus Dominant, d’une manière si naturelle que j’ai l’impression de vivre dans une de ces histoires que mon maitre a l’habitude de me faire lire.Il y eu tout d’abord l’idée du porte-jarretelles et de bas, cadeau pour mes 50 ans…Si je ne m’attendais pas à cela, j’ai vite compris que mon maitre souhaitait que je franchisse une étape supplémentaire : m’affirmer dans ma féminité et sensualité.Quelques jours après, nous avions décidé de nous rendre dans un restaurant à Agay afin de prendre du bon temps.Pour cette sortie, mon maitre m’ordonnait de m’habiller sexy mais de manière élégante….grosse étape pour moi à franchir.Après avoir passé plusieurs heures devant mon dressing, j’optais pour une petite robe assez courte mais pas trop aux couleurs automnales assortie d’une petite veste couleur cognac. Je portais un superbe porte-jarretelles qui affinait ma taille et des bas noirs, assez fins. J’hésitais entre deux paires d’escarpins et j’optais finalement pour les moins hauts… Trop de choses nouvelles une même journée ont le don de me faire perdre tous mes moyens et je voulais que mon maitre soit véritablement fier de sa trainée.D’ailleurs, en me regardant dans la glace, je sentais ma chatte, restait nue sous la robe commençait à mouiller…. Ah oui, j’oubliais le tatouage sur mon sexe, tatouage de soumission à mon maitre : S.1.4.Nous nous sommes installés au fond du restaurant dans un coin illegal bahis tranquille à coté d’une table occupée par deux couples de 50 ans environ. Je voyais que nos voisins, surtout les deux hommes, lorgnaient mes cuisses car mon maitre m’avait ordonné de remonter ma robe et de m’asseoir directement sur la chaise. Dès les premières minutes, je sens une pointe d’excitation dans mon bas ventre. Mon maitre me regardant intensément, me demande alors de me doigter et de vérifier si je mouille véritablement. Rouge de gêne et de honte, la salope que je suis descend sa main. Je m’enfonce deux doigts dans ma chatte. Je suis trempée, je les ressors et un long filet de mouille les accompagne. Mon maitre me demande alors de les lécher. Cela m’excite. J’ai du mal à rester en place, surtout que l’un des hommes a remarqué mon manège…Mon maitre remarque également son regard et se met à me parler plus fort, pour que nos voisins ne perdent rien de notre conversation. Il me demande si j’avais aimé la dernière histoire dans laquelle il m’imaginait baisée et exhibée dans la rue. La conversation de nos voisins n’existait quasiment plus au fur et à mesure que la nôtre avançait. Les 2 hommes mais aussi leurs femmes écoutaient du mieux qu’ils pouvaient. Cela m’excite de plus en plus. Nos voisins ne perdent pas une miette de nos échanges.Mon maitre, me sentant prête à passer à l’étape supérieure, me demande de reculer ma chaise de la table et de me pencher pour récupérer sa serviette tombée un peu plus loin de nous… Je sens mon cœur battre la chamade. Ma gorge se sèche illegal bahis siteleri car je sais que inévitablement le regard lubrique de nos voisins va se pencher sur moi, sur mes cuisses recouvertes de satin mais surtout sur ma chatte trempée, qui laisse un filet de mouille sur la chaise. Au passage, je remarque la bosse sur l’entrejambe de mon maitre… Il bande comme un taureau car sa chienne devient décidément une belle salope : Sentir les regards des autres sur le corps de sa trainée, allumer le désir en eux et les troubler lui plaît énormément.Mes seins sont durs, mes tétons dardés. Mon sexe est tout ouvert et mouillé.Je demande à mon maitre l’autorisation d’aller aux toilettes me rafraîchir.Il me donne alors l’autorisation d’y aller mais en ne redescendant pas totalement ma robe. Je m’exécute en frémissant de honte et de plaisir. Un des voisins qui n’en a pas perdu une miette, se lève à son tour, me suivant. Je m’affole. J’ouvre la porte des toilettes. L’homme me suit. Je me dirige vers le lavabo et là, dans un silence pervers, l’homme s’approche de moi, me caresse les seins, à travers le tissu de ma robe. Je me retourne, angoissée. A cet instant, la porte s’ouvre et avec soulagement j’aperçois mon maitre. Son regard bleu est devenu dur et son sourire carnassier. Il me rappelle que je suis sa soumise, prête à satisfaire tous ses désirs et comme il me sens très excitée, il me donne la permission de me laisser faire.Il m’ordonne de relever ma robe, laissant apparaître mes bas. J’entrouvris mes jambes et je commence à me masturber, je lèche canlı bahis siteleri mes doigts pénétrant ma chatte humide puis remonte le long de mon petit clitoris je regarde mon maître d’un air provocateur.L’homme commença à pincer douloureusement mes tétons, je commence à haleter et je me penche en avant afin d’offrir ma croupe à cet inconnu. Il commence à me masturber en me traitant de chienne, de salope et de me féliciter sur ma croupe….L’orgasme ne tarde pas à venir, un cri rauque que je reconnais entre tous sort de ma gorge… Je me retourne, je passe ma main sur son pantalon sentant sa verge durcir puis, excitée au possible et sur ordre de mon maitre, je sors sa queue de belle taille, la porte à mes lèvres, dans ma bouche puis tout au fond de ma gorge. Je sens son jus couler sur ma langue puis tout au fond de ma gorge. L’homme se rhabille et sans un mot, un peu honteux peut-être, sort précipitamment. Mon maitre est devant moi, il me regarde, sa queue est énorme. Je l’imagine déjà en moi. Mais ce que je désire entre tous, c’est une fessée….. Car je l’attends ma récompense. Je me retourne une seconde fois et là, les jambes bien écartées, mon maitre m’administre d’une main ferme, entre le plaisir et la douleur, une claque retentissante sur mon cul.Je lui en réclame encore. Mes fesses chauffent sous sa main je sens le plaisir monter tout en me caressant de la main gauche. Je lui offre ma croupe puis mon cul où je sens ses doigts me pénétrer puis il met ses doigts à ma bouche que je suce goulument. A ce moment là, mon maitre me sodomise avec v******e, me félicitant de cette première expérience. Mon anus est en feu, son membre si dur est de plus en plus profond en moi, m’arrachant des cris de douleurs et de râles de plaisir….Nous jouissons ensemble.Belle première expérience………..

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *