Journal d’une tapette Ch.2

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

Journal d’une tapette Ch.2Chapitre 2 – Un plan diaboliqueDurant cette funeste nuit (je ne l’apprendrais que bien plus tard) Emma eut une longue conversation en chat (elle Ă©vita de tĂ©lĂ©phoner pour ne pas me rĂ©veiller) avec son amie intime Magalie. Comme je le savais, Magalie avait Ă©tĂ© son amante lorsqu’elles Ă©taient Ă©tudiantes. Magalie Ă©tait une pure lesbienne et dĂ©testait les hommes, surtout moi, qui lui avait “pris son Emma” suivant son expression.Ce chat fut enregistrĂ©, et je ne le retrouvais que bien plus tard sur son ordinateur…Emma > Magalie ?Magalie > Oui, ça va ?Emma > Je suis furieuse contre lui…Magalie > Pourquoi ? Qu’a encore fait ce pitoyable macho ?Emma > PlutĂ´t ce qu’il n’a pas fait ou a Ă©tĂ© incapable de faire …Magalie > C’est Ă  dire ?Emma > Me faire l’amour ! Me baiser ! Et surtout me faire JOUIR !Magalie > Quoi ? Tu n’as toujours pas eu d’orgasme avec lui ?Emma > Non ! Jamais ! Il est incapable de bander correctement ! Sans compter la taille ridicule de son engin ? Je ne sens pratiquement rien lorsqu’il me pĂ©nètre. Et en plus c’est un Ă©jaculateur prĂ©coce ! Au bout de 3 minutes, hop, il vide trois petites gouttes de son ignoble jus en moi. Et c’est tout !Magalie > Je te l’avais bien dit ! Tu n’aurais jamais dĂ» te marier avec ce minable !Emma > Mais je ne peux divorcer ! Cela ferait un scandale dans la famille et mon père est très conservateur. Jamais il n’acceptera cela. Et j’ai besoin de sa pension pour vivre Ă  l’aise. Sans compter qu’il me dĂ©shĂ©riterait c’est sĂ»r !Magalie > Mais qu’aimerais tu dans l’idĂ©al ?Emma > Mais VIVRE ! Et JOUIR ! Et aussi profiter de toi… De ton dĂ©sir pour moi… Mais aussi, tu le sais bien, avoir des amants, cela je sais tu l’accepterais. Du moment que tu peux vivre tes instincts dominants. Mais moi je ne me suis jamais vraiment sentie soumise. MĂŞme si j’aimais tant tes caresses. Il me faudrait TOUT ! Toi ici Ă  demeure, comme au bon vieux temps oĂą nous Ă©tions Ă©tudiantes et partagions le mĂŞme studio… Tu te souviens ? Et aussi des mâles bien montĂ©s, mais juste pour le sexe. Je rĂŞve de beaux noirs bien montĂ©s… Humm… Et aussi une bonniche, pour que j’aie du temps pour profiter de tout cela… Mais comment faire ? C’est un rĂŞve irrĂ©alisable….Magalie > IrrĂ©alisable ? Je ne crois pas… bien au contraire. Le seul obstacle c’est lui… Il suffirait de l’amener Ă  accepter tout cela sans broncher… Et aussi de devenir ta bonniche… Quand Ă  moi je pourrais assouvir mes dĂ©sirs de domination sur lui…Emma > Mais tu es lesbienne ! Un mâle, surtout aussi pitoyable que lui ne te conviendrais pas !Magalie asyabahis yeni giriĹź > Un mâle… Laisse-moi rire… C’est une tapette refoulĂ©e… avec ses manières effĂ©minĂ©es ! Dire qu’il ne s’en rend mĂŞme pas compte ! Je le fĂ©miniserai et le castrerai, mentalement, je veux dire ! Je le dresserai pour qu’il soit bien docile, une bonne bonniche Ă  tout faire… Et j’utiliserai sa langue et mon gode ceinture, tu vois ce que je veux dire !Emma > Mais il ne voudra jamais ! Et s’il trouve un travail c’est lui qui me quittera ! Et mon père me dĂ©shĂ©ritera de toute façon.Magalie > Crois moi, après sa transformation, il aura du mal Ă  trouver n’importe quel travail ! Et je le rendrai complètement docile, je le briserai complètement ! Humm, je tiendrais ma vengeance… Rien que d’y penser, cela me fait mouiller…Emma > Oui moi aussi ça m’excite de me venger de lui. Toutes ces fois oĂą j’ai Ă©tĂ© obligĂ©e de simuler l’orgasme pour lui faire plaisir ! Quelle conne j’ai Ă©tĂ©. Raconte moi comment nous allons nous y prendre, je commence dĂ©jĂ  Ă  mouiller sĂ©rieusement et j’ai très envie de me frotter le clitoris en t’Ă©coutant ma chĂ©rie.Magalie > Du calme mon coeur ! Raconte moi plutĂ´t comment cela s’est passĂ© pour que je comprenne mieux la situation et que j’envisage sous quel angle nous pourrions commencer Ă  briser ses faibles rĂ©sistances…Emma > Bon, si tu veux mon miel… Par quoi commencer ?Magalie > Par qu’il s’est passĂ© ce soir. Raconte …Emma > Ok. VoilĂ , tout Ă  l’heure, il avait encore sans doute envie de se vider les couilles… Moi je n’avais pas de dĂ©sir comme presque toujours avec lui… Je sais trop bien comment cela se termine … Trois petit coup avec sa saucisse molle et hop ! C’est fini ! Il Ă©jacule sa petite dĂ©charge dans mon vagin. Comme il est petit il ne me fait jamais mal. Mais bon… Je voulais bien lui faire plaisir une fois de plus. Seulement voilĂ  !Magalie > Quoi ?Emma > Il n’arrivait pas Ă  bander ! Encore moins que d’habitude ! Sa nouille Ă©tait toute flasque comme celle d’un petit garçon ! Il avait beau se frotter contre moi en transpirant, aucun effet ! Et ensuite…Magalie > Oui…Emma > Pour tenter de se faire bander il s’est mis Ă  se branler sans vergogne devant moi ! Ce la m’a rendue furieuse ! Je lui ai dit qu’il avait trois minutes maximum pour avoir une Ă©rection, sinon il irait dormir sur le canapĂ©. Magalie > As tu Ă©tĂ© blessante avec lui…Emma > Euh… oui … sans doute… J’Ă©tais trop en colère.Magalie > Tu n’as pas Ă  culpabiliser. Bien au contraire. Tu n’as fait que dĂ©fendre ton honneur de femme. Ce type est vraiment asyabahis gĂĽvenilirmi dĂ©goĂ»tant… Et ensuite…Emma > Et bien il s’est branlĂ©… Moi je dĂ©comptais les secondes en le traitant de minable. Quand les trois minutes se sont Ă©coulĂ©es, je lui ai demandĂ© d’arrĂŞter. Il a stoppĂ©. J’Ă©tais tellement furieuse que je lui ai parlĂ© de Mohamed, ce magnifique black avec qui j’avais eu une relation torride quand nous Ă©tions Ă  la facultĂ©. Je lui ai dĂ©crit son sexe Ă©norme et le plaisir qu’il me procurait… Et lĂ  devine ce qui s’est passĂ©…Magalie > Je crois deviner mais dit moi ce sera encore mieux… Humm je coule complètement et j’ai trois doigts dans la chatte… Si tu Ă©tais lĂ … Mais continue… Vite!Emma > Quand je lui ai parlĂ© du sexe de Mohamed, il s’est mis Ă  bander d’un coup ! Et plus dur que jamais ! Alors je l’ai traitĂ© de tapette et de pĂ©dĂ©, c’est bien ce qu’il est non ?Magalie > Pas encore…mais cela viendra crois moi. Mais je crois pouvoir expliquer ce qui s’est passĂ©… Dis moi, est ce qu’il se branle ? Souvent ?Emma > Heu… Je n’en sais rien Magalie.Magalie > Je suis sĂ»re que oui. Bon je vais t’expliquer ce qui s’est passĂ©… En lui demandant d’avoir une Ă©rection sur commande, tu lui a mis la pression… qui a induit un fort stress… et le stress, c’est connu empĂŞche d’avoir des Ă©rections… d’oĂą perte de confiance en son ego de mâle, d’oĂą augmentation du stress, etc. C’est un cercle vicieux… Car un homme qui perd confiance en lui, en ses fonctions Ă©rectiles, perd aussi toute assurance et sa morgue naturelle. Il devient facile Ă  briser et donc Ă  soumettre. J’ajoute que l’humiliation qu’il ressent vient renforcer ce processus…Emma > Vraiment ? Cela semble si facile… Oui, mais pourquoi est-il autant attirĂ© par ces grosses bites de blacks au point d’avoir une Ă©rection immĂ©diate dĂ©s que j’Ă©voque ce sujet ?Magalie > SĂ»rement au fond de lui c’est une tapette… A-t-il dĂ©jĂ  eu des rapports sexuels avec des hommes ?Emma > Heu… Non, je ne crois pas… Il ne m’a jamais racontĂ© ce genre de chose. Et il est homophobe, raciste mĂŞme. Il n’y a qu’Ă  voir les insultes qu’il lance Ă  l’Ă©quipe adverse quand il regarde un match de foot… ou quand il conduit…Magalie > Alors cela vient de ses complexes d’avoir une petite bite. Du moins c’est ce qu’il pense inconsciemment et ses rĂ©actions machiste et raciste sont une forme de dĂ©ni de cette rĂ©alitĂ© dont il a honte. Il regarde des grosses bites en rĂŞvant d’en avoir une. C’est le transfert classique. Mais au fond de lui je suis sĂ»re que c’est un pĂ©dĂ© refoulĂ©. Il sera facile de asya bahis giriĹź l’humilier avec cela aussi.Emma > Veux tu aussi en faire une tapette ?Magalie > Humm. A ton avis ma chatte. Cela t’excitera ?Emma > Oh oui. J’adore voir deux hommes entre eux… Alors un black bien montĂ© en train d’enculer ce minable… Humm j’en coule d’avance…Magalie > C’est parfait. VoilĂ  ce que nous allons faire… D’abord, je vais t’envoyer par mail un virus que tu installeras sur son ordinateur. Il nous permettra d’espionner tout ce qu’il fait avec son ordinateur… mais aussi de mettre en route sa webcam en son insu. Ainsi on pourra aussi surveiller ses faits et gestes. Le but est de dĂ©couvrir sur quel site porno il va, le temps qu’il y passe, etc. Et avec la webcam on pourra aussi voir s’il se branle. L’objectif est alors de le surprendre sur le fait. MĂŞme si les hommes adorent se masturber, ils en ressentent toujours une forte culpabilitĂ©. Plus il se sentira coupable et moins il sera sĂ»r de lui. Une fois vidĂ©s, ils se sentent tous lĂ  et dĂ©primĂ©. CulpabilitĂ©, dĂ©goĂ»t de soi, sen sentir dĂ©primĂ©, tout cela se mĂ©lange facilement en eux. Et tous ces sentiments c’est très mauvais pour leur virilitĂ©, lĂ  aussi c’est un cercle vicieux.Emma > Oui mais je travaille toute la journĂ©e moi. Je ne pourrais pas passer mon temps Ă  surveiller ce salaud. Et encore moins Ă  pouvoir le surprendre juste au bon moment. Comment faire ?Magalie > Je m’en chargerai. DĂ©s ce soir, installe le virus, et demain matin j’irai avec mon ordinateur portable au bar qui est en bas de chez toi. Ils ont du WIFI, je pourrai donc me connecter. Et en descendant tu me rejoindras pour prendre un cafĂ© et me donner un double des clĂ©s de l’appartement…Emma > Mais comment expliquer ta prĂ©sence dans l’appartement ?Magalie > Demain matin tu lui laisseras un mot (car je suppose que ce porc fait bien sĂ»r la grasse matinĂ©e) lui disant que tu m’as invitĂ©e et que je vais passer quelques jours avec vous. Tu lui demanderas aussi de ranger l’appartement et de faire le mĂ©nage, sans plus de prĂ©cision… Ha, dernière chose importante, en partant, laisse traĂ®ner une de tes petites culottes bien mouillĂ©e et odorante. Comme il a Ă©tĂ© frustrĂ© hier soir, je suis sur qu’il va la renifler et se branler dedans. Ce sera encore plus humiliant pour lui quand je le prendrai sur le fait. Je sais comment agir pour la suite… A partir de demain nous allons commencer son dressage…Emma > Tu sais, tout cela me fait beaucoup mouiller…Magalie > Humm, tu es excitĂ©e ma petite Emma. Si tu en as envie branle toi Ă  travers ta petite culotte, et laisse lĂ  bien en vue demain…Emma > Oh je t’adore Magalie.Magalie > Moi aussi chĂ©rie. Branle-toi bien et va te coucher. Demain sera une longue journĂ©e… Bises ma chĂ©rie, et bonne nuit.Emma > Oh plein de bisous partout Ă  toi aussi mon coeur. Bonne nuit Ă  toi aussi.A suivre…

Ben Esra telefonda seni boţaltmamý ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *