Chapitre 3 : TINA

Ben Esra telefonda seni boțaltmamę ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cumshots

Chapitre 3 : TINANous sommes au mois d’aoĂ»t 2004, lorsque j’ai rencontrĂ© Tina. MĂ©lanie, une de mes amies organisait une fĂȘte d’anniversaire chez ses parents pour ses 20ans. Elle m’avait invitĂ© un mois plus tĂŽt. Je vis dans les yeux de MĂ©lanie, une certaine tristesse et beaucoup de dĂ©ception, lorsque je lui annonça que je ne pourrais ĂȘtre prĂ©sent, car j’avais dĂ©jĂ  une fĂȘte de famille ( les 50ans de l’un de mes oncles). MĂ©lanie me demande:- Tu es sĂ»r que tu ne peux pas t’arranger? J’ai vraiment envie que tu sois lĂ .Puis elle ajoute en me souriant:- Et en plus, j’ai invitĂ© Tina et elle sera prĂ©sente…Je reste regarder “MĂ©l”avec un air d’incomprĂ©hension:- C’est qui dĂ©jĂ ?- Mais tu sais bien, je t’en avais parlĂ© il y a 2-3 mois, Tina est une copine de classe,( elles Ă©taient ensemble en BTS) et elle a flashĂ© sur toi…Je me suis souvenu de cette conversation, MĂ©lanie m’avait parlĂ© de cette Tina, qui m’avait aperçu lors d’un tournoi de foot et elle me trouvait mignon.Quelques jours plus tard, j’ai confirmĂ© Ă  MĂ©lanie que je viendrai Ă  son anniversaire, mais plus tard dans la soirĂ©e.Il est 22h30, je finis le gĂąteau d’anniversaire de mon oncle et je quitte l’assemblĂ©e familiale pour rejoindre mes amis Ă  la soirĂ©e de ” MĂ©l”.ArrivĂ© sur place, je fais le tour pour dire bonjour Ă  tout le monde. Je ne manque pas de souhaiter un joyeux anniversaire Ă  MĂ©lanie. Et lĂ  j’aperçois, prĂšs du barbecue, mon pote Arnaud discuter avec une nana. C’est Tina, c’est une ravissante blonde,coupe au carrĂ©, vĂȘtue dans une belle robe noire, elle semble avoir de gĂ©nĂ©reux atouts. Je sais que ce “crevard” de “nono”est en train de la draguer. Je sors par la porte-fenĂȘtre de la cuisine, me dirige dans le jardin. Tina me voit arriver et son visage s’illumine, elle me sourit. Je tape sur l’Ă©paule de “nono” pour le saluer et surtout pour lui casser son coup. Je fais la bise Ă  Tina et je me prĂ©sente:- Bonsoir, moi c’est…- Oui pas la peine, je sais qui tu es, moi c’est Tina. Je la regarde de haut en bas:- EnchantĂ©!!!Elle me rĂ©pond:- Également…je suis trĂšs contente de te rencontrer.Je continue ma tournĂ©e de bisou et de poignĂ©e de main, quand je retombe sur “nono” qui est dĂ©jĂ  bien imbibĂ©. Il me dit:- Putain, mec, tu as abusĂ© tout Ă  l’heure, j’Ă©tais en train de chopper. Je le regarde avec dĂ©dain:- Ça m’etonnerait, et c’est pas la peine que tu insistes, elle est lĂ  pour moi dis-je fiĂšrement.”Nono”, bien dĂ©goutĂ© me lance alors:- Putain, EnfoirĂ©, tu as de la chance, elle est trop bonne.J’ignore sa remarque, et retourne dans la cuisine et parler avec MĂ©lanie. casino siteleri Un verre de punch chacun, on trinque. Moi:- tu ne m’avais pas dit que Tina Ă©tait si canon?MĂ©lanie:- Non c’est vrai, parce que je te connais, et c’est une fille bien, alors ne fais pas n’importe quoi.Pendant que je discute avec “MĂ©l”, Tina est avec 2 ou 3 copines, on ne se lĂąche pas du regard, Ă©coutant Ă  peine nos interlocuteurs respectifs.Un peu plus tard, je dĂ©conne avec des potes, Tina, toujours avec ses amies Ă  l’air de s’ennuyer. Elle me regarde et me fait un signe de la tĂȘte pour que je la rejoigne dehors.Une fois, Ă  l’extĂ©rieur, on s’assoit l’un en face de l’autre sur la table du jardin.Tina:- Pourquoi tu n’arrĂȘtes pas de me matter?Moi:- parce que je te trouve super belle.Elle rougit en me disant:- Toi aussi tu me fais craquer, je pense souvent Ă  toi depuis que je t’ai vu.Je lui sourit d’un air coquin:- Et tu penses Ă  moi en te caressant?Tina:- oui ça m’arrive, me dit-elle en me faisant du pied sous la table.Je l’ai alors embrassĂ©. Nos langues s’emmĂȘlent, c’est super intense. Tina me dit:- j’adore ta façon d’embrasser.Moi: – moi j’adore tes lĂšvres. ( oui je sais, cette partie est cucu…)On s’embrasse longuement, je suis excitĂ© et je bande comme un fou. Je caresse ses seins par dessus sa robe.- hum j’adore tes gros seins.Elle me rĂ©pond: – Un 95C, ça plait tout le temps…On retrouve les autres Ă  l’intĂ©rieur, ça chante, ça danse, ça picole. Tina et moi sommes un peu ivre. On danse ensemble, je lui pelote les fesses. Elle me chuchote Ă  l’oreille:- J’ai envie de toi…Je la prend par la main, en lui disant que je connais un endroit plus tranquille. On prĂ©texte aux autres qu’on s’en va acheter des cigarettes avant que le bar-tabac ne ferme.Dix minutes plus tard, on se retrouve au stade de foot. On s’allonge dans la pelouse fraĂźche. Il fait nuit, personne ne peux nous voir ici. On s’embrasse, on se caresse, nous sommes trĂšs excitĂ©s. Je glisse ma main sous sa jupe, je caresse sa fente par dessus son string qui est complĂštement trempĂ©. Je bande Ă©galement et nous nous deshabillons mutuellement. Je me jette sur ses Ă©normes seins, sa main parvient Ă  atteindre mon sexe, elle me branle. Pendant que je la tĂȘte joyeusement, ma main s’est engouffrĂ©e entre ses cuisses, j’effleure son petit buisson finement taillĂ©. Puis je lui glisse deux doigts et je la secoue Ă©nergiquement. Elle gĂ©mit et m’ordonne:- Vas y, mets la moi, mets la moi vite, je veux te sentir en moi. Je me cale entre ses cuisses et la pĂ©nĂštre d’un coup. On fait canlı casino ça comme des animaux, sans prendre notre temps. Moi bras tendus au dessus d’elle, Tina sur le dos, jambes repliĂ©es, ses mains sur mes fesses, elle appuie fort pour me sentir au plus profond de son vagin. Ses petits ” ouh, ouh, ouh” m’excite Ă©normĂ©ment et je finis par jouir en elle. Je l’inonde de ma semence, elle se sent bien.Nous sommes retournĂ©s chez MĂ©lanie, la fĂȘte battait son plein. La plupart de mes amis Ă©taient complĂštement saouls. Tina et moi avons fini bien bourrĂ©s Ă©galement et je suis restĂ© dormir avec elle dans sa tente. AprĂšs un long cuni, (oĂč une fois encore je me suis plains des quelques poils pubiens qui restaient sur ma langue), nous avons refait l’amour en levrette. Je me revois encore, massant ses fesses moelleuses en labourant son abricot et elle qui gĂ©missait discrĂštement, la tĂȘte dans le coussin afin d’Ă©viter que les autres tentes, autour de nous, ne nous entendent.Le mercredi suivant, on se revoit chez elle, nous sommes seuls, ses parents au boulot, nous montons dans sa chambre. Elle commence Ă  baisser les volets car elle complexe un peu sur son petit bidon.Moi:- Laisse ouvert j’ai envie de te voir nue, tu n’as pas Ă  ĂȘtre gĂȘnĂ©e.On se dĂ©shabille, et je l’observe nue devant moi. ( elle ressemble Ă  ça: http://fr.xhamster.com/photos/view/1133327-18746113.html#content). Je bande direct en voyant ses gros seins et sa chatte toute lisse qu’elle a Ă©pilĂ©e spĂ©cialement pour moi. AllongĂ©e sur le dos, je dĂ©guste sa chatte, son clito, j’aspire ses lĂšvres, elle jouit fort, elle est trĂšs humide. Je me met Ă  l’envers pour qu’elle me pompe. Elle me dit n’avoir jamais sucĂ©, mais me prend en bouche quand-mĂȘme. Elle s’y prend bien m’avalant dĂ©licatement. Puis nous avons fait l’amour en missionnaire.Un peu plus tard, elle dĂ©cide de me sucer Ă  nouveau. Je suis debout sur le lit, elle lĂšche mon gland avec gourmandise. Puis elle me suce en me branlant vite. Elle me demande si c’est agrĂ©able?Moi:- hum oui c’est super bon et ça doit ĂȘtre encore meilleur entre tes seins.Tina:- Ça m’Ă©tonnait que tu ne l’ais pas demandĂ© plus tĂŽt.Je glisse alors ma queue bien dure entre ses magnifiques nichons. Elle les presse fort entre ses mains et elle s’active faisant monter et descendre ses belles mamelles autour de ma verge. Je suis au bord de l’extase et gicle en plusieurs jets sur ses seins qu’elle Ă©tale en me regardant dans les yeux. Je venais d’obtenir ma PREMIÈRE branlette espagnole.Tina part prendre une douche et revient une dizaine de kaçak casino minutes plus tard, enroulĂ©e dans une serviette rose. Elle s’allonge prĂšs de moi. Nous discutons un moment. Elle caresse mon torse du bout des doigts, cela me file la chair de poule. Soudain elle me demande:- Tu attends quoi de notre relation?N’osant pas rĂ©pondre franchement, par peur de la blesser, je lui dis:- Je ne sais pas trop et toi?Tina:- Franchement, je suis bien avec toi, mais ça ne marchera pas. À la rentrĂ©e tu pars sur Nantes et moi sur Quimper, on ne se verra pas souvent et une relation Ă  distance ne m’intĂ©resse pas.SoulagĂ©, je lui confirme que je pense exactement la mĂȘme chose qu’elle. On dĂ©cide d’un commun accord que c’est la derniĂšre fois qu’on se voit.Elle ajoute avec un air espiĂšgle:- On peut tout de mĂȘme en profiter encore une fois.Je lui souris et l’attire sur moi. On s’embrasse goulument, je la serre fort contre moi. Puis elle se relĂšve, assise sur le haut de mes cuisses, elle me regarde dans les yeux et ĂŽte sa serviette. Je prend alors ses seins dans mes mains et les masse fermement. Elle pose ses mains sur les miennes et m’accompagne dans ce massage, tout en frottant sa chatte contre ma queue, qui a repris toute sa vitalitĂ©. Elle mouille bien et caresse ma tige, toujours en se frottant Ă  moi. Je me relĂšve en position assis, je plonge ma tĂȘte dans ses seins. Je les embrasse, suce ses tĂ©tons tous raides. Puis, elle m’allonge de nouveau sur le lit, et m’embrasse le torse, le ventre et vient me lapper la teub. Je lui dis de se retourner et nous exĂ©cutons un merveilleux 69. Je tourne ma langue dans sa chatte brĂ»lante de dĂ©sir, et titille son clito du bout de ma langue en caressant ses fesses que j’Ă©carte lĂ©gĂšrement pour admirer son anus sombre. Je l’entend gĂ©mir, la bouche pleine, elle me suce comme une friandise. Puis, elle se retourne et Ă  califourchon vient s’empaler sur moi. C’est elle qui contrĂŽle nos Ă©bats. Elle fait des mouvements de bassins horizontaux pour frotter son clito contre moi, comme si elle me glissait dessus, elle est toute rouge et sa respiration s’accĂ©lĂšre de plus en plus. Elle s’agite ensuite verticalement, je sens mon membre entrer et sortir de sa fente trempĂ©e. À chaque va et viens, je sens ses fesses taper mes couilles et mes cuisses, ses gros seins balottent dans tous les sens. Cela m’excite trop et j’Ă©jacule en elle puissamment. Elle se mord les lĂšvres et jouit Ă  son tour en atteignant l’orgasme. Elle s’Ă©croule sur moi, on s’embrasse et je la serre fort contre moi. Je reste en elle un bon moment. Je sens ma sĂ©crĂ©tion degoulinĂ©e le long de ma verge et sur mes boules.J’ai revu Tina 10 ans plus tard, pour les 30 ans de MĂ©lanie. Elle est mariĂ©e, a une petite fille. Ce soir lĂ , elle m’avoua avoir souvent repensĂ© Ă  cet aprĂšs-midi…

Ben Esra telefonda seni boțaltmamę ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *